100 jours déjà …

18 septembre 2017, une flopée d’étudiants commence une nouvelle année scolaire au sein de la licence Colibre. Nombreux sont ceux qui ne connaissent pas les logiciels libres ou plutôt ne connaissaient pas, car 100 jours plus tard, les utiliser est devenu un geste quotidien. Et c’est notamment le cas dans les projets tuteurés.

Projets tuteurés, qu’est-ce que c’est ?

La licence Colibre lance chaque année un appel à participation pour que vous puissiez proposer des projets qui seront réalisés par les étudiants. Il s’agit des projets tuteurés.

Chaque groupe d’étudiants travaille pour un commanditaire (client) dans le but de créer ou de gérer des supports de communication. Les étudiants sont supervisés par des professeurs (référents) et peuvent leur demander conseil à tout moment. Ces projets tuteurés permettent de mettre en application ce que les étudiants découvrent tout au long de l’année pendant leurs cours et plus particulièrement les notions de gestion de projet.

Un déroulement organisé

Chaque projet tuteuré peut être scindé en deux parties.

La phase de préparation : les étudiants étudient la demande avant d’analyser le contexte et les besoins du projet. Ils identifient des solutions et élaborent puis font valider un cahier des charges.

La phase de pratique : elle consiste à mettre en ouvre les solutions, de faire des ajustements avant de clôturer le projet et de faire un bilan afin de capitaliser l’expérience.

Il ne faut pas oublier de faire des suivis réguliers à chaque étape du projet.

Les projets tuteurés de la promo 2018

L’Âge de Faire (journal d’actualité éco-alternative) :

Les étudiantes de ce projet ont pour but de revaloriser les anciens numéros de l’Âge de Faire et faciliter l’accès à leur contenu. Elles travaillent pour cela sur un site web, une base de données et un moteur de recherche.

Le CCAS de Corbas (Centre Communal d’Action Social) :

Ce groupe de projet tuteuré doit réorganiser l’espace d’accueil et donner une meilleure ergonomie au site web du CCAS de Corbas pour que les informations soient plus accessibles et lisibles, à la fois pour les usagers et pour les employés.

L’ESCDD (Espace Social et Culturel Du Diois) :

Le but de ce projet est de réaliser la refonte du site internet et de la charte graphique de l’ESCDD. Les étudiants vont également former l’équipe à l’appropriation des outils mis en place.

Les JDLL (Journées Du Logiciel Libre) :

Les étudiants qui travaillent sur ce projet s’occupent du pôle presse-sponsors dans le cadre de l’organisation des JDLL 2018. Leur objectif est de mettre en place et de pérenniser les relations presse et les sponsors des JDLL ainsi que de gérer un financement participatif.

Kohala (association autour du logiciel Koha) :

Ce groupe de projet tuteuré a pour objectif de réaliser un outil communautaire de mise en relation entre les utilisateurs et les développeurs afin de prioriser et financer des développements pour le logiciel Koha.

Le LOV (Laboratoire Ouvert Villeurbannais) :

Les étudiantes de ce projet doivent élaborer une stratégie de communication par le biais, notamment d’une identité visuelle et de différents supports print et multimédia.