451 : quand il y a de la censure en ligne

451

 

Depuis deux ans ils y pensaient, l’IETF (Internet Engineering Task Force) vient de le rendre officiel : le code HTTP “erreur 451” dénonce désormais une page inaccessible pour cause de censure.

 

 

 

image_galleryVous connaissiez bien sûr le code 404 affiché par votre navigateur lorsqu’il ne trouve pas la page internet demandée. Il existait également une erreur 403 lorsque l’accès à une page était refusé, quelle qu’en soit la raison.

019f94cf9d2cb58cdc57fd636dc1616f

 

Mais avec la surveillance de plus en plus présente sur internet, les éditeurs souhaitaient avoir la possibilité de faire savoir aux internautes qu’une page a été fermée suite à une décision juridique.

C’est maintenant possible, avec ce nouveau code : 451, en Farenhiet451référence au livre de Ray BRADBURY : Fahrenheit 451. Ce roman de science-fiction paru en 1953 présente une société totalitaire dans laquelle les livres sont interdits. La censure y est appliquée par les pompiers, chargés de détruire les livres en les faisant brûler à 451°F. A cette température, le papier s’enflamme spontanément, d’où le titre du roman… et désormais le numéro affecté à ce nouveau code erreur HTTP.

 

Le code 451 donne à l’éditeur la possibilité d’indiquer par qui la ressource a été censurée, pour quel motif, voire même le moyen de l’afficher tout de même.
Sous réserve que l’utilisation de ce code explicite ne soit pas elle-même interdite par les autorités dans certains pays.

liste_15-classiques-de-la-litterature-qui-ont-ete-censur_9107