Du libre et de la collaboration dans le covoiturage

Depuis quelques années, de nombreux français optent chaque jour pour une méthode ancestrale: le covoiturage. Effet de mode, nouveaux besoins économiques et écologiques, le partage d’une même voiture est devenue l’une des pratiques les plus utilisées pour voyager pas cher et facilement aux quatre coins du pays.

Pour répondre à ce nouveau besoin de nombreuses plateformes “communautaires” ont vu le jour. Leurs premiers buts: vendre un service facilitant l’information et la communication entre les passagers et les conducteurs. Présent sur le monde du net depuis  quelques années, certains ont su se populariser, à tels points que pour beaucoup le terme covoiturage et les noms des entreprises ne font plus qu’un. Mais savez-vous que covoiturer ne signifie pas uniquement faire du “bla bla car?

Que pouvons-nous critiquer aux célèbres plateformes de covoiturage ?

Même si beaucoup de personnes ne voient que des aspects bénéfiques comme l’écologie, le gain d’argent,  il y a malheureusement d’autres points négatifs à montrer du doigt, comme:

  • l’absence d’éthique: ça semble bête me diriez-vous, mais les covoiturages les plus populaires ne proposent pas du covoiturage mais un simple service de transport. Le covoiturage est basé sur des notions fortes de partage et de solidarité. Malheureusement, ces notions sont très vite oubliées par les utilisateurs qui n’y voient qu’une simple attraction budgétaire. Certains conducteurs en sont même venus à proposer des prestations ressemblantes étrangement à celle des taxis, c’est-à-dire proposer des trajets non communs et très empruntés tel que les aéroports. Adieu l’écologie et le partage!
  • des plateformes privées: elles font partie de ces agences qui possèdent beaucoup d’informations sur vous et en font ce qu’elles veulent.
  • l’absence de gratuité: parce que nous ne vivons pas dans le monde de Dora l’exploratrice , un service déclaré gratuit ne l’est pas forcément, surtout lorsque ce service est proposé par une agence privée/ association à but lucratif. Ainsi, en prenant/proposant un covoiturage sur une plateforme “gratuite” vous verserez forcément une commission…
http://covoiturage-libre.fr
Stickers de Covoiturage-Libre.fr

La solution: le covoiturage libre ?

Pour lutter contre cette perte éthique et solidaire, quelques associations proposent des plateformes gratuites et communautaires. Parmi elles, nous pouvons citer Covoiturage libre, une jeune association à but non lucratif basé sur le bien commun.

Vivant de dons, les trajets ne sont pas commissionnés. La plateforme est 100 % GNU/GPL et est fondée sur la communauté! Créer un lien virtuel et physique est l’objectif de Covoiturage Libre…

Sources: Covoiturage Libre , Framablog , & Free-Photos