Le programme numérique des candidats à la présidentielle

2
Le programme numérique des candidats à la présidentielle

 

A moins de deux mois du premier tour des élections présidentielles, le thème du numérique a donc été  abordé par les candidats ce 9 mars à la Maison de la Mutualité.

Le problème de la souveraineté numérique

La sénatrice écologiste Corinne Bouchoux, de l’équipe de campagne de Benoît Hamon regrette qu’il n’y ait  » pas de grand acteur français de la cybersécurité « .

Pour le candidat Emmanuel Macron :  la souveraineté numérique passe par la renégociation avec les Etats-Unis, d’ici 2018, des termes du Privacy Shield, le cadre de protection des données personnelles.      Il souhaite aussi créer  » les instruments d’une transparence sur l’usage des données privées par les acteurs du numérique ».

Les trois candidats s’accordent sur l’accélération de la couverture de l’ensemble du territoire en très haut débit, pour lutter contre les inégalités d’accès.

 

Un soutien aux start-up

Les candidats n’ont pas oublié les mesures de soutien aux start-up.

François Fillon propose une déduction d’impôts de 30% sur les montants investis dans des start-up jusqu’à 1 million d’euros d’investissements. Il veut également  proposer de créer une caisse de protection dédiée, d’ouvrir et la création d’un statut d’autoentrepreneur irrévocable pendant 3 ans.

Emmanuel Macron prône une harmonisation des règles au sein d’un « marché unique du numérique », et la création d’un Fonds européen de financement en capital-risque de 5 milliards d’euros pour favoriser les start-up européennes ». Il propose aussi un fonds dédié à l’intelligence artificielle de 10 milliards d’euros. Il table également sur un ambitieux plan de formation professionnelle de 50 milliards d’euros: 

En matière de financement, Benoît Hamon propose de consolider le rôle de la BPI, pour « renforcer les aides au développement des TPE-PME-PMI ».

Les candidats s’allient également pour la suppression du régime spécial des indépendants. Il s’agit de permettre aux entrepreneurs indépendants de pouvoir cotiser sur le régime général des retraites, et mettre fin à un système jugé trop complexe.

Pour + d’infos : http://www.journaldugeek.com/tests/presidentielle-2017-programme-numerique-candidats/2/                                                                                                                                                               Un article détaillé des programmes sur le numérique des candidats

2 Responses for this post

  1. Vincent Mabillot
    Vincent Mabillot
    | |

    Merci, est-ce qu’il n’y a pas d’autres candidats qui parleraient aussi de la souveraineté numérique et du logiciel libre. Il y en a au moins trois qui ont marqué (parfois très fortement) leur attachement à cet enjeu. Ils seraient donc bien de chercher ce qu’en disent les 11 candidats (attention l’écolgiste citée ici est une personnalité politique mais pas une candidate).

    Reply
  2. Géraldine Sanchez
    Géraldine Sanchez
    | |

    Merci pour cet article, et le lien vers les programmes numériques des candidats.
    Très intéressants de voir les thèmes abordés. Mélenchon est de loin le plus proche de l’univers libre : promotion et soutien aux logiciels libres, décentralisation des échanges avec auto-hébergement et échanges pair à pair, système de répartition pour rémunérer y compris les auteurs d’œuvres sous licence libre, soutien aux fablabs et repairs cafés… Dans les programmes des autres candidats – en tout cas dans ce résumé – le mot « libre » n’apparait pas une seule fois !

    Reply

Leave a Reply

Name
Name*
Email
Email *
Website
Website

huit − cinq =