Lyon : la fête des lumières

1
Lyon : la fête des lumières

Du 7 au 10 décembre 2017, dans le centre-ville de Lyon, s’est déroulé la nouvelle édition de la Fête des Lumières. Cette année encore, le public était une fois de plus au rendez-vous et les animations toujours plus impressionnantes. Retour sur cette fête ancestrale et traditionnelle lyonnaise.

Tout d’abord un petit rappel historique :

Elle est née au 19éme siècle, en 1852 avec l’inauguration de la statue créée par Joseph-Hugues Fabish (envisagé comme un signal religieux) au sommet de la colline de Fourvière, initialement prévue le 8 septembre, mais à cause de la crue de la Saône, reportée au 8 décembre. Le jour J, le temps n’était pas de la partie et les autorités religieuses ont voulu annuler cette inauguration mais le ciel s’est dégagé et à ce moment-là, les Lyonnais ont disposé des bougies sur leur fenêtre et la ville s’est éclairée une fois le jour tombé. Les autorités religieuses ont suivi le mouvement en faisant apparaître dans la nuit la chapelle de Fourvière.

Depuis, chaque année, les Lyonnais éclairent leur ville avec des lumignons aux fenêtres et des installations lumineuses dans les rues le 8 décembre.

La durée de la fête des Lumières sur quatre jours datent de 1999.

Concernant cette année :

La manifestation se décline en 6 thèmes : grandes épopées ; ambiance naturelle ; place aux curiosités ; histoires d’architecture ; impression contemporaine ; art du détournement.

Vous avez pu les admirer du 20 h à minuit jeudi, vendredi et samedi et de 19 h à 23 h dimanche en Presqu’île et dans le Vieux-Lyon.

Nouveauté cette année : une application nommée « Fête des Lumières 2017 » était disponible et téléchargeable sous Android et IOS pour trouver les lieux et les animations que vous souhaitiez voir et ainsi profiter pleinement de la fête.

Afin de faciliter l’accès à la fête, le réseau TCL propose le titre de transports « TCL en fête » pour 3 € la soirée de 16 h à la fin de service (gratuit le 8 décembre sur les mêmes horaires) et de stationner dans les parkings relais associés (les accès aux quais étaient modifiés pour sécuriser la manifestation dans ses environs).

Près de 1,8 millions de personnes ont participé. L’affluence a commencé dès le premier soir, jeudi 7 et s’est maintenu sur les jours suivants. L’ambiance générale de cet évènement majeur de la ville de Lyon s’est déroulé dans le calme et l’apaisement.

Les principaux lieux :

  • Place des Terreaux
  • Place Bellecour
  • Grande Poste de Bellecour et clocher de la Charité
  • Place des Jacobins
  • Place de la République
  • Place Sathonay
  • Cathédrale Saint-Jean
  • Gare de Saint-Paul
  • Théâtre Antique de Fourvière

 

La lumière et le cœur :

Dans toute cette magie de lumière et de son, n’oublions pas notre sens de la générosité avec Les Lumignons du Cœur, qui a lieu le 8 décembre et qui est ouvert à tous : Lyonnais et visiteurs.

Pour y participer, il suffit d’acheter un ou plusieurs lumignons (2 € l’unité) afin de créer une scénographie lumineuse installée à l’Odéon du Théâtre Antique de Fourvière.

L’association caritative à laquelle sont reversés les bénéfices de cette manifestation change chaque année. Pour la session 2017 c’est l’association Laurette Fugain : 70 000 lumignons ont été allumés.

Source : http://www.fetedeslumieres.lyon.fr

One Response for this post

  1. Vincent Mabillot
    | |

    Merci Aurélie pour ce retour sur l’histoire et sur le déroulement de la fête des Lumières. Comme il y a plusieurs versions de l’histoire des origines de la fête, des liens directs sur l’historique auraient été bienvenus.
    Dommage qu’on est pas eu un témoignage plus personnel des colibres découvrant la fête. Ça aurait donné un peu plus d’originalité et d’actualité à ton écrit.

    Reply

Leave a Reply

Name
Name*
Email
Email *
Website
Website

un × 5 =