La Corée du Sud migre vers Linux

Le gouvernement sud-coréen a élaboré une stratégie pour passer à grande échelle sous Linux.

Microsoft insiste auprès des utilisateurs de Windows 7 a évoluer sur Windows 10. Si vous ne voulez pas, il existe un moyen : dire adieu à Microsoft et basculer sur Linux. Ce choix a été pris par le gouvernement sud-coréen qui profite de la fin du support Windows 7. Il veut avancer rapidement sur sa stratégie de remplacer Microsoft par un OS open source Linux.

Ce projet a débuté en mai 2019 et le ministère de l’administration publique prévoit une migration progressive jusqu’en 2026.

D’après un article de journal coréen, Newsis, plusieurs solutions sont déjà envisagées : Cloud OS, Harmonica OS et Tmax OS.Le ministère de la Défense a été un pionnier en la matière en utilisant Harmonica OS basé sur Ubuntu 18.04 LTS depuis le printemps 2019. Les services postaux vont alors se servir de TMAX OS.

Derrière une volonté politique de migrer vers Linux, se cache aussi une démarche économique. Les autorités sud-coréennes s’intéresse au DaaS pour réduire leur facture informatique. Le gouvernement espère économiser près de 70 milliards de won ce qui équivaut à 53 millions d’euros par an. Enfin, le plan de migration de la Corée du Sud vers les OS Linux va bénéficier d’un investissement de 350 millions de won soit près de 270 000 euros pour la fin de l’année.