Catégorie : Merci de m’enlever des points

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres catégories de prime abord

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Strasbourg, du 7 au 12 juillet

Depuis 2000, les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) permettent chaque année aux grands débutants comme aux techniciens confirmés de se rencontrer pendant plusieurs jours pour promouvoir, discuter, développer, utiliser et questionner les outils et la culture numériques libres. Cette année, les RMLL se tiendront, pour la seconde fois depuis leur création, à l’Université de Strasbourg, entrée libre. Cette 18ème édition sera rythmée par près de 200 conférences, ateliers, tables rondes, hackerspaces, stands, expositions, projections-débats, concerts etc. Le tout proposé par des associations et des experts issus du logiciel et de la culture libres comme le Framasoft, la FSFE, la Quadrature du net ou l’APRIL ainsi que des invités venus de plus de vingt pays du monde. Les RMLL 2018 auront pour thème central : « Éducation numérique : fabrique de la captivité ou nouvelle émancipation ? ». Cette thématique permettra d’aborder les enjeux majeurs de l’éducation par/ aux usages des technologies au travers de plus de 50 contenus sur le sujet. Un évènement organisé cette année par l’ Alsace Netlibre, la Fédération du Libre et du Hack en Alsace, représentée par l’association Hackstub en partenariat avec la Free Software Foundation Europe (FSFE), l’Université de Strasbourg, le Shadok, ainsi que la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg. Le programme complet, contenant plus de 200 interventions de tous les niveaux et regroupées en 16 thèmes, est à retrouver ici.  

Continuer la lecture

C’est quoi, le métier d’UX designer ? Rencontre avec Maïtané

Maïtané est UX designer freelance (UX pour « User Experience » – « Expérience Utilisateur » en français). Depuis un an et demi, elle travaille en indépendance et revient sur son expérience professionnelle pour nous expliquer son activité, l’importance du métier qu’elle exerce et, bien sûr, l’UX dans le monde du logiciel libre.

Continuer la lecture
devops

Le DevOps, une culture indispensable mais trop méconnue

Dans le monde de la gestion de projet, nombreuses sont les méthodes pour aller d’un point de départ à un résultat final. La méthode « traditionnelle » consiste en un établissement d’un cahier des charges, puis d’une mise en application de celui-ci par les pôles correspondants. Généralement, l’équipe A s’occupe de la tâche A dans une durée A, puis la même chose pour l’équipe B, et ainsi de suite. Ce mode de fonctionnement implique deux choses : Le projet se fait par étapes prévues à l’avance, ce qui signifie que le moindre problème rencontré peut remettre en cause tout le travail qui a été effectué au préalable, par les pôles précédents. La perte de temps peut dans ces cas-là s’avérer importante, notamment si c’est en fin de projet que l’on s’aperçoit de ces problèmes. Humainement parlant, le travail s’effectuant sur le modèle que l’on appelle de « silos » (c’est-à-dire des équipes bien distinctes, qui font partie du même projet mais qui n’interagissent pas entre elles), la communication est rare ou inexistante. Les seuls échanges arrivent lors d’éventuels transferts de documents entre deux jalons, ou lors de détection d’anomalies (comme expliqué ci-dessus) Pour pallier ces difficultés, il existe une culture, mise en place il y a quelques années : la culture DevOps, dont on parle notamment au niveau des Directions de Systèmes d’Informations (DSI). Kézako ? Le DevOps, c’est l’inverse du travail en silos. Pour comprendre le principe, intéressons-nous d’abord à la terminologie : quand une DSI crée une solution logicielle – si elle pratique le DevOps –

Continuer la lecture

La Machine Morale du MIT, ou comment faire face à sa morale

Nombreux sont, sur internet, les outils et autres sites mettant à rude épreuve notre conception du bien et du mal. Et depuis 2016, c’est le Massachusetts Institue of Technology (MIT) qui s’amuse à tester la morale de chacun, avec sa “Machine morale” (ou Moral Machine dans la langue de Mick Jagger). Le but ? Vous êtes dans la peau d’un constructeur automobile de voitures autonomes. Votre mission ? Configurer la capacité des voitures à “choisir”, en cas d’accident inévitable, quelles seront la ou les victimes. A chaque fois, vous devrez choisir entre deux situations, les deux impliquant un sacrifice. Par exemple : dans le cas A, la voiture percutera trois sans-abri, qui ont traversé au rouge. Dans le cas B, il n’y aura qu’un humain et deux chiens, mais la personne sera un médecin ayant traversé au vert. Facile ? Au premier abord, la société nous soufflerait de sauver le médecin, “utile” a autrui. MAis vient ensuite la morale : pourquoi cet homme aurait-il plus de valeur que trois vies, du simple fait de sa condition sociale ? Et s’il était mauvais ? Ou même, prolongeons la réflexion, comment savoir que ces trois sans-abri n’auraient pas tôt ou tard une influence incroyablement positive sur le monde ? C’est là que réside tout l’intérêt de la Moral Machine : faire face à ses propres codes moraux. De plus, chaque “joueur” est invité à consulter une infographie de ses résultats à la fin du test. Ainsi, il est possible de savoir si

Continuer la lecture

Les soldes sont-elles encore des soldes ?

Les soldes sont-ils toujours utiles? Chaque année, deux périodes de soldes existent : soldes d’été et soldes d’hiver. Bien que les soldes constituent un moment fort de la consommation durant 6 semaines, de nombreuses opérations promotionnelles sont organisées toute l’année. En effet, les soldes sont précédées par les ventes privées, le principal concurrent, le black friday, les fêtes… Pour bien comprendre comment sont répandues les soldes : les articles d’habillement représentent 74,3 % des produits achetés pendant les soldes, devant les articles de sport (39,8%), de culture (27,1%), d’ameublement (26,9%) ou de high tech (25%). Pour certains les soldes sont un moyen de s’offrir des produits qu’ils ne pourraient pas acheter en temps normal. Tandis que d’autres n’en voient pas l’utilité avec les enseignes qui proposent des promotions et affaires à chaque occasion, c’est-à-dire chaque mois. Mais sont-ils vraiment plus intéressant que les soldes ? Pour vous, les soldes restent-elles vraiment : « Un moment dans l’année où les marques peuvent vendre à perte ? »

Continuer la lecture

5 choses à faire pour fêter un bon Noël Colibriens

“C’est avec bonheur que les Colibrens vous souhaitent un bon et joyeux Noël !“ Cette année, pour fêter un noël éthique et libriste , on vous propose 5 choses à faire pour ce jour si spécial aux yeux des Colibriens: 1- On se passe cette mignonne playlist spéciale noël proposée par Jamendo; 2- On essaye la recette des petits sablés libres d’Anaïs; 3- Le soir, on retombe en enfance en regardant au coin du feu ces vieux classiques appartenant aux domaines publics; 4- On s’offre des cadeaux libristes comme la BD Pepper & Carrot dont nous a parlé Damien; 5- Enfin, on profite de l’instant présent, on partage notre amour et notre bonheur auprès de nos proches… Encore Joyeux Noël !  

Continuer la lecture

Lyon : la fête des lumières

Du 7 au 10 décembre 2017, dans le centre-ville de Lyon, s’est déroulé la nouvelle édition de la Fête des Lumières. Cette année encore, le public était une fois de plus au rendez-vous et les animations toujours plus impressionnantes. Retour sur cette fête ancestrale et traditionnelle lyonnaise. Tout d’abord un petit rappel historique : Elle est née au 19éme siècle, en 1852 avec l’inauguration de la statue créée par Joseph-Hugues Fabish (envisagé comme un signal religieux) au sommet de la colline de Fourvière, initialement prévue le 8 septembre, mais à cause de la crue de la Saône, reportée au 8 décembre. Le jour J, le temps n’était pas de la partie et les autorités religieuses ont voulu annuler cette inauguration mais le ciel s’est dégagé et à ce moment-là, les Lyonnais ont disposé des bougies sur leur fenêtre et la ville s’est éclairée une fois le jour tombé. Les autorités religieuses ont suivi le mouvement en faisant apparaître dans la nuit la chapelle de Fourvière. Depuis, chaque année, les Lyonnais éclairent leur ville avec des lumignons aux fenêtres et des installations lumineuses dans les rues le 8 décembre. La durée de la fête des Lumières sur quatre jours datent de 1999. Concernant cette année : La manifestation se décline en 6 thèmes : grandes épopées ; ambiance naturelle ; place aux curiosités ; histoires d’architecture ; impression contemporaine ; art du détournement. Vous avez pu les admirer du 20 h à minuit jeudi, vendredi et samedi et de 19 h à 23 h dimanche en Presqu’île et dans le Vieux-Lyon. Nouveauté

Continuer la lecture

Pokémon GO sur Open Street Map

Alors que la troisième génération de Pokémon vient de pointer le bout de son nez et que la fonction de météo a été ajoutée sur la célèbre application mobile Pokémon GO, Niantic a décidé de migrer les cartes du jeu sur OpenStreetMap. Pourtant en partenariat avec Google Maps depuis sa création, l’éditeur du jeu a tout simplement basculé les maps sur le service OpenStreetMap. Un changement assez inattendu et qui ne passe pas inaperçu par les utilisateurs du Libre. Quels changements pour les utilisateurs du Libre ? OpenStreetMap est un projet international fondé en 2004 dans le but de créer une carte libre du monde. Des données dans le monde entier sur les routes, voies ferrées, les rivières, les forêts, les bâtiments et bien plus encore sont collectées et sont ré-utilisables sous licence libre ODbL (depuis le 12 septembre 2012). Quels changements pour Pokémon GO ? Graphiquement, quelques bugs ont été corrigés et les détails sur les cartes sont beaucoup plus précis. Le jeu va considérablement augmenter son nombre d’utilisateurs puisque certains se sont privés de jouer sachant que l’application était sous Google Maps. Pour le moment, seuls quelques régions du monde ont été affectées par ce changement mais les développeurs déploient OSM dans le monde entier de jour en jour. Niantic est-il fervent défenseur du Libre ou a-t-il tout simplement souhaité augmenter son nombre de joueurs ? Quoi qu’il en soit, cela a permis un coup de publicité et une augmentation de la crédibilité pour OpenStreetMap comme solution de

Continuer la lecture

« L’Art Invisible » révélé aux Lyonnais

Le musée de l’imprimerie et de la communication graphique de Lyon est une mine d’or pour tous les amateurs de communication et en particulier de communication visuelle ! L’exposition « Bande dessinée : L’Art invisible », fortement inspirée du livre « L’Art Invisible » de Scott McCloud se tenait entre ses murs du 14 avril au 20 septembre 2017, coproduite par le musée et Lyon BD Festival.

Continuer la lecture