Auteur/autrice : Marina

NumWorks : une calculatrice Open Source !

NumWorks : une calculatrice moderne et open source À partir de 2017, NumWorks lance sa toute nouvelle calculatrice graphique, qui prend le parti de réinventer cet objet avec une prise en main simple et immédiate, une navigation logique et intuitive. Pour cela, la calculatrice NumWorks est pensée en France, ergonomique, open source, évolutive et engagée, mais surtout conçue en 2017 avec les technologies de 2017. En effet, NumWorks n’hésite pas à pointer du doigt les 2 géants (Casio et Texas Instruments) qui se partagent le marché mondial de la calculatrice graphique avec des produits imaginés dans les années 90. Selon le concepteur, cette nouvelle calculatrice va aider à comprendre plus vite, et mieux, le monde des mathématiques. Mieux encore, « elle révélera et épanouira le potentiel de tous les lycéens en mathématiques que l’incongruité des machines actuelles entravait », nous promet-on. L’utilisation a été conceptualisée pour offrir une expérience la plus intuitive qui soit. Le clavier a ainsi été divisé en trois zones thématiques distinctes : la zone de navigation qui permet de sélectionner plus facilement les menus de la calculatrice, la zone des fonctions avancées et le pavé numérique avec ses touches espacées permettant une utilisation précise et rapide. Par conviction, et parce que ces besoins évoluent sans cesse, les concepteurs de NumWorks ont choisi d’en faire un outil open source. Ce qui signifie que NumWorks est la première calculatrice totalement transparente: toutes les connaissances qu’elle regroupe sont disponibles en ligne sous licence Creative Commons. De même, tous les plans techniques sont disponibles sur le site et,

Continuer la lecture

Pourquoi choisir Open Street Map ?

Petite histoire sur Google Maps … Google n’a pas inventé la cartographie en ligne, MapQuest ou Michelin (ViaMichelin) étaient déjà présents et le projet OpenStreetMap avait démarré peu de temps avant, mais Google s’est naturellement imposé par ce choix de la gratuité et la possibilité d’intégrer (gratuitement) leurs cartes interactives personnalisables sur n’importe quel site. Lancé il y a plus de 13 ans, en février 2005, les services cartographiques de Google (Google Earth puis Google Maps) ont été une vraie révolution et se sont imposés depuis un peu partout sur le web. De nombreux changement pour Google Maps.., Le premier changement est intervenu en 2012 où une première série de limites sont mises en place (par exemple une limite de 2500 appels quotidiens à l’API de géocodage) Nouveau changement en 2015 : le nombre d’affichages gratuits de cartes sur un site web est désormais limité à 25000 par jour (moyenné sur 90 jours). 11 juin 2018 : nouvelles règles et nouveaux tarifs : Google communique visiblement beaucoup plus sur l’obligation d’avoir une clé pour utiliser désormais leurs API. Le quota gratuit de 25000 cartes affichées par jour sur un site web passe à… 28000 par mois (soit environ 1000 par jour) c’est à dire 25 fois moins ! Retrouver son indépendance On peut en effet redevenir autonome et indépendant ! Ceci est rendu possible en s’appuyant sur OpenStreetMap car tant les données que les outils utilisés pour les exploiter sont libres, ouverts et gratuits. Dans ce dernier cas, on supporte soit même le coût (marginal) et l’on peut en plus

Continuer la lecture

Le gouvernement allemand devient open source avec NextCloud

Anciennement OwnCloud, Nextcloud est un logiciel open source créé en 2016. Ce logiciel permet de partager des fichiers en ligne et également vos agendas et contacts.  La technologie de collaboration en ligne et de synchronisation de fichiers open source, a annoncé qu’elle fournirait au gouvernement fédéral allemand une plateforme cloud privée sur site dans le cadre d’un contrat de trois ans. L’objectif de l’appel d’offres était «la construction d’un nuage privé pour le gouvernement fédéral» pour répondre aux préoccupations du gouvernement concernant une plate-forme entièrement contrôlée qui ne permettrait pas l’accès aux données par toute tierce partie. Nextcloud a ajouté des fonctions collaboratives importantes à sa base de synchronisation de fichiers semblable à Dropbox depuis «forking» le code source de ownCloud et l’établissement des affaires à Stuttgart en 2016. Dans la dernière version, Nextcloud 13, il a annoncé la fin de cryptage sur un Sur-dossier et Nextcloud Talk, une plate-forme de communication audio / vidéo et texte entièrement open source entièrement auto-hébergée. Frank Karlitschek, directeur général de Nextcloud GmbH, a déclaré: «Nextcloud est plus sécurisé qu’une solution de cloud public, car vous pouvez exécuter notre logiciel dans son propre centre de données en toute confiance, et n’importe qui peut inspecter le code, vérifier les failles de sécurité , n’importe quand, n’importe où et changez si nécessaire.  » Tout le code de Nextcloud est entièrement certifié par OpenChain et soutenu par un programme Security Bug Bounty payant des experts en sécurité pour toutes les vulnérabilités qu’ils découvrent. Le gouvernement allemand devient open source.  Pourquoi

Continuer la lecture

Google se met-il à l’open Source ?

Google rime-t-il avec Open Source ?   Pour nous les Colibriens, le mot Google est comme un mot banni dans notre vocabulaire, « BIP ». Mais quel outil, Google met-il en open source ? DeepLab est une technologie de segmentation sémantique d’images qui permet d’assigner à chaque pixel des étiquettes d’identification (ciel, personne, chien, route…). C’est cette technologie qui est par exemple utilisée sur les smartphones Pixel 2 et 2 XL pour obtenir de très beaux portraits en floutant l’arrière-plan derrière la personne photographiée. Elle est également mise à profit dans la segmentation des vidéos mobiles temps réel. Elle est disponible au sein du framework Tensorflow. Convaincu ? Alors pourquoi ne pas en tirer profit en apportant une version 3 de DeepLab encore plus performante et montrer l’essort de l’Open Source.

Continuer la lecture

L’inauguration d’un Fab Lab à Lyon

Laboratoire Ouvert Villeurbannais Tout d’abord, Le LOV est une association Villeurbannaise ayant pour but : d’offrir à ses membres un espace de travail et des ressources communes, destinés à la réalisation de projets collectifs ayant une composante scientifique technologique de favoriser la transmission des savoirs et des savoir-faires scientifiques et technologiques, notamment en publiant le travail des participants sur les projets effectués dans le cadre de l’association ; d’agir pour la promotion des sciences et technologies auprès du grand public en organisant et en participant à des événements Même s’il reste encore quelques travaux à effectuer, depuis fin novembre, le LOV a désormais ouvert ses portes aux publics 2 jours par semaine : le lundi et le jeudi. Ce laboratoire peut maintenant vous mettre à disposition : la découpeuse à laser, une imprimante 3d, un Scanner de livres avec quelques ordinateurs dotés de la wifi. L’accès ? C’est très simple, il vous suffit de vous adhérer à cette association pour un prix de 40 Euros. Vous souhaiter à votre tour pratiquer le DIY : Do It Yourself. N’hésitez plus, ils vous attendent au salon primevère et les journées du logiciel libre ! Le site du LOV Le blog du LOVl

Continuer la lecture

Les soldes sont-elles encore des soldes ?

Les soldes sont-ils toujours utiles? Chaque année, deux périodes de soldes existent : soldes d’été et soldes d’hiver. Bien que les soldes constituent un moment fort de la consommation durant 6 semaines, de nombreuses opérations promotionnelles sont organisées toute l’année. En effet, les soldes sont précédées par les ventes privées, le principal concurrent, le black friday, les fêtes… Pour bien comprendre comment sont répandues les soldes : les articles d’habillement représentent 74,3 % des produits achetés pendant les soldes, devant les articles de sport (39,8%), de culture (27,1%), d’ameublement (26,9%) ou de high tech (25%). Pour certains les soldes sont un moyen de s’offrir des produits qu’ils ne pourraient pas acheter en temps normal. Tandis que d’autres n’en voient pas l’utilité avec les enseignes qui proposent des promotions et affaires à chaque occasion, c’est-à-dire chaque mois. Mais sont-ils vraiment plus intéressant que les soldes ? Pour vous, les soldes restent-elles vraiment : « Un moment dans l’année où les marques peuvent vendre à perte ? »

Continuer la lecture