Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Contribuer au libre sans être dev

Vous rêveriez d’apporter votre motte de terre au grand Univers du Libre, mais baleine sous gravillons, vous bégayez dès que quelqu’un se met à parler <! – – de code – – >.

Pas de panique, il existe une ribambelle de besoins alternatifs qui ont besoin de toutes les mains possibles pour être cimentés. Voici un tour d’horizon des endroits où dénicher ces besoins.

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes

Réaliser gratuitement un site web statique avec Jekyll

Site statique ou site dynamique ? La popularité des sites dynamiques semble du aux CMS dont WordPress. Ce dernier utilisé tel un couteau suisse du web y compris pour des sites dont les contenus ne nécessitent pas une telle technologie. Les sites dynamiques se sont donc imposés en raison de leur simplicité de conception via les interfaces des CMS. Le retour en force du web statique s’explique entre autre par des outils qui permettent la création et l’administration de site statique avec beaucoup plus de facilité. En effet, il n’est plus question de coder ses pages en HTML CSS, les générateurs de sites statiques tel Jekyll en combo avec le langage de balisage léger Markdown allègent leur conception et facilitent leur administration.

Catégories
Colibre, la Promo Conférences, débats, ateliers Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Médias Univers libre

Le logiciel open-source Audacity : De moins en moins open-source après le changement de propriétaire

Le logiciel de montage audio préféré de tous dans le monde de l’Open Source (Audacity) a été acheté il y a 3 mois par la société Muse Group.

Depuis, les utilisateurs – réticents à ce changement de propriétaire – ne font plus confiance à ce logiciel (cependant open source) ce qui a conduit la communauté libriste à réfléchir sur la possible conception d’un fork.

Un fork est tout simplement une version « fille » du programme « père ». C’est une copie exacte d’un programme, seulement qu’ils ont un ou plusieurs autres changements, mais les fonctionnalités sont généralement les mêmes.

La Création des Forks arrive quand les versions des programmes originales commencent à avoir des changements qui ne sont pas intéressants pour certains utilisateurs. Dans le cas d’Audacity, les soupçons que le logiciel soit devenu un spyware.

Audacity a été pendant des années l’application par excellence pour éditer l’audio sur le bureau, surtout ces derniers temps avec le succès des podcasts. Gratuit et open-source, tout le monde a pu l’utiliser sans problème et dans n’importe quel domaine. Maintenant les choses changent.

Spyware ou non, la vérité est que le groupe a inclut des changements dans la politique de confidentialité pour collecter plus de données des utilisateurs.

Les avantages de l’open-source : un fork et adieu les problèmes

Bien que Muse Group soit dans leur droit de faire avec le logiciel les changements qu’ils veuillent -parce qu’ils sont propriétaires)- même collecter des données auprès de leurs utilisateurs….

Depuis que l’application a été acquise, ils ont introduit dans leur licence un accord qui exige que, quiconque modifie le code, offre tous les droits illimités et sans restriction à Muse Group. D’un autre côté, ils indiquent également que l’application est pour les plus de 13 ans. Cela va à l’encontre de la licence GPL que le logiciel possédait en ajoutant une limitation.

Les utilisateurs mécontents des changements apportés à Audacity peuvent maintenant tout simplement quitter l’application et utiliser une alternative. Cependant, étant open-source, il y a une autre solution que vous pouvez suivre : créer un fork.

Il ne serait pas étonnant que dans les prochaines semaines, la communauté Audacity décide de créer une copie d’une version antérieure d’Audacity et de la mettre à jour elle-même à partir de là, sans que Muse Group ne puisse faire grand-chose à ce sujet.

Alors, quel autre type de alternative envisagez vous ?

Catégories
Colibre, la Promo Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Outils de UX et UI design : Sortie de Penpot, un logiciel open source

« Attendez…quoi? »

UX, UI design…Si vous n’êtes pas familiarisé avec ce genre de termes, vous êtes au bon endroit.

Vous avez sûrement déjà entendu parler du design UX, même s’il s’agit que du nom. C’est un concept très utilisé dans la conception web qui signifie User eXperience en anglais, soit Expérience Utilisateur en Français.

Basiquement on produit une bonne UX en se concentrant sur la conception de produits utiles, utilisables et désirables, de manière à ce que l’utilisateur se sente bien et satisfait.

Il ne faut pas confondre UX et l’UI (User Interface – Interface utilisateur) qui est la vue qui permet à un utilisateur d’interagir efficacement avec un système. L’interface utilisateur est la somme d’une architecture d’information + éléments visuels + modèles d’interaction.

L’UI donne au produit le « look & feel » avec la structure et l’interaction des éléments de l’interface. En gérant ce type de concept, nous pouvons déjà vous expliquer ce que sont les applications de design et prototypage.

Maintenant que vous avez compris ces concepts, nous pouvons vous expliquer ce que les applications de design et prototypage. Il s’agit d’applications qui permettent de créer des designs personnalisés et de partager des prototypes avec les membres de l’équipe grâce à la collaboration, à l’enregistrement d’activités, entre autres.

Aujourd’hui nous allons évoquer le sujet en nous concentrant sur 2 applications avec lesquelles vous serez capables de créer des différents types de design et prototypage :

Qu’est ce que Figma ?

Figma est donc l’outil qui aidera précisément que les visiteurs de votre site ne veuillent jamais partir.

Avec elle, vous pouvez concevoir des interfaces de manière collaborative et en temps réel.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Dans les grands mots que Figma fonctionne en ligne, ce qui permet une collaboration en direct, c’est-à-dire que vous et les membres de l’équipe de conception pouvez vous connecter en même temps et effectuer des réglages en même temps. Indépendamment du système d’exploitation que vous utilisez.

En termes simples, Figma a été créé en pensant au développement de produits, un facteur qui en fait une solution multiplate-forme pour les concepteurs, qui pourront améliorer le processus de UX d’une certaine marque.

Maintenant que vous savez ce qu’est Figma et à quoi il sert, il est temps de rencontrer son jumeau « libre » penpot.

Qu’est-ce que Penpot ?

C’est une application entièrement réalisée par l’équipe de l’entreprise espagnole spécialisée dans les développements Open Source Kaleidos.

Cette société propose des fonctionnalités professionnelles telles que la conception de composants, des prototypes interactifs, des commentaires sur les fichiers de conception et les prototypes et une interface intuitive et visuelle.

Et pourquoi ce projet de Penpot ?

Ce projet a été conçu suite à une réflexion mené par l’entreprise Kaleidos : Tous les outils qu’ils utilisent devraient être à la portée de toutes sortes de public, y compris ceux qui ne connaissent pas très bien le monde du UX et UI design. Leur démarché à été très inclusive.

C’est donc un outil sur lequel nous pouvons compter, car ils l’utilisent pour la conception de leurs prototypes, you know the typical « eat your own dog food ».

Bien que le projet n’ait pas beaucoup de temps de sortie il a eu beaucoup succès dans l’univers des logiciels libres et du ux design.

Donc quelque soit votre métier, désormais vous serez capable de concevoir des prototypes de façon libre avec ce nouveau logiciel.

Petit commentaire pour ceux qui débutent leur année scolaire en 2021 /2022 je vous conseille fortement de remplacer Meet Alva par Penpot. On retrouve plus d’informations, les concepteurs sont très réactifs pour répondre tout sorte de questions ( je le dis par expérience) et c’est un logiciel plus complet au niveau de fonctionnalités.

Avez-vous des autres logiciels en tête en lisant notre article ? n’hésitez pas à nous laisser les noms en commentaires, cela nous fera découvrir ensemble l’univers des outils libres dans le UX et UI desing libres.

Catégories
Conférences, débats, ateliers Humour, détente, loisirs et culture Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Interview de Cuillère, jeune artiste professionnelle [Colib’art]

La semaine dernière, nous avons eu l’occasion d’interroger Ninon Rodriguez aka Cuillère. C’est une jeune artiste professionnelle très présente sur les réseaux sociaux avec un trait très reconnaissable. Nous allons vous la présenter, montrer ses œuvres et parler de sa méthode de travail. Peut-être avez-vous déjà vu l’un de ses dessins, qui sait ?

Catégories
Conférences, débats, ateliers Humour, détente, loisirs et culture Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Interview avec Nat, jeune artiste amateur [Colib’art]

Bonjour et bienvenu sur la première interview menée par les étudiants de Colibre pour le projet Colib’art 2021 ! Nous allons ouvrir le bal avec Nat, un jeune artiste amateur et allons l’interviewer sur son art, le logiciel qu’il utilise mais également son rapport au monde du libre.

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes

Un Moodle ouvert à tous

Après une grande préparation accompagnée de multiples réunions pour définir ses limites et son but, l’Université Lumière Lyon 2 a mit enfin en ligne un Moodle ouvert et accessible à tous.

Pour tout colibriens ou simplement étudiant de l’université, vous connaissez bien-sûr cette plateforme. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est Moodle, c’est simplement une plateforme (sous licence GNU) d’apprentissage en ligne (aussi appelé LMS : Learning Management System). Elle est beaucoup utilisée par les universités pour permettre aux élèves et aux professeurs d’avoir un espace où échanger exercices, tests et même questions sur les différents cours pratiqués.

Une plateforme donc limitée d’abord par le statut mais aussi par la temporalité. En effet seul un détenteur d’un compte Lyon 2 peut accéder à cette plateforme et les cours ont une durée d’un an. Il faut donc pour un professeur créateur de cours bien penser à remettre son cours en ligne à la fin de l’année sous menace de tout perdre.

L’Université a donc jugé utile de créer un nouveau Moodle qui sera accessibles à tous. Sous le nom de « lyon2-ouvert », une connexion en anonyme sera possible. Le but étant de publier des cours accessibles (ou sous conditions, au bon vouloir des professeurs créateurs) aux personnes extérieures à la faculté pour montrer un aperçu du contenu pédagogique proposé à Lyon 2. Cela concerne par exemple les lycéens et autres potentiels futur étudiants (français ou non).

Vous pouvez déjà consulter ce qui est disponible à l’adresse : https://moodle-ouvert.univ-lyon2.fr/

Notez tout de même que la plateforme est récente et donc en construction, mais elle laisse quand même place à l’espoir d’un savoir toujours plus partagé et libre !

Catégories
Colibre, la Promo Humour, détente, loisirs et culture Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Colib’art : une nouvelle forme pour s’adapter aux contraintes de la crise sanitaire ?

Cette année, les projets transversaux ont dû s’adapter à la crise sanitaire. En particulier Colib’art, qui avait pour habitude de prendre la forme d’une exposition à l’extérieur de l’enceinte de l’Université Lumière Lyon 2. N’ayant pas la possibilité d’organiser un tel événement, nous avons dû réfléchir à une manière de penser ce projet autrement, de le renouveler.

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes

Vos premiers pas avec Audacity : montage piano/voix en 11 étapes

Enregistrement, édition, montage audio, Audacity est un outil libre, facile à prendre en main. Voici un tutoriel pour découvrir les bases du logiciel en réalisant un montage piano/voix en 11 étapes.

ENREGISTRER

1- Importer un fichier audio : Depuis Audacity, fichier/importer, je choisis une piste enregistrée précédemment avec mon enregistreur au format .wav (les formats mp3 et ogg sont acceptés) :

Audacity me propose de faire une copie des fichiers avant le montage, ce qui permet de conserver le fichier original intact. J’accepte et je valide.

2- Renommer la piste : j’ai une première piste dans mon logiciel. Je la renomme de suite en cliquant sur le nom. Une fenêtre apparaît me permettant de modifier le nom. Je renomme en « Piano ».

3- Ajout d’une nouvelle piste : je souhaite ici enregistrer une voix par dessus le piano. Je vais avoir besoin d’une nouvelle piste. Je vais dans le menu, Pistes/Ajouter nouvelle/piste mono (j’aurai pu prendre aussi stéréo, mais dans mon exemple, le piano est en mono). Une nouvelle piste apparaît, je la renomme,  comme vu précédemment en « Voix ».

4-Enregistrer la voix : je me place sur ma seconde piste en cliquant dessus et j’appuie sur le bouton rouge « Enregistrer ». Le logiciel lance automatiquement la lecture de la première piste et je peux enregistrer ma voix par dessus, sur la seconde piste.

Pré-requis : avoir un casque branché sur l’ordinateur pour que le son sorte dans le casque et  un micro externe de bonne qualité branché (ou une carte son). Penser à paramétrer dans les réglages du son :

  • en entrée : le micro externe branché
  • en sortie : le casque.

5-Dupliquer la piste : Avant de corriger la piste Voix, je vous conseille de la dupliquer. Sélectionner la piste Voix en cliquant sur la partie gauche de la piste, puis Edition/Dupliquer. Une nouvelle piste apparaît. Conserver là jusqu’à la fin de votre édition et cliquer sur « Silencer » ( elle restera sous silence lors de votre travail d’édition et d’écoute).

EDITER

6-Silencer les bruits inutiles : Au début de mon enregistrement vocal, avant de chanter, lors de la phase d’introduction musicale j’ai des sons parasites. Pour cela, sur ma piste voix, je sélectionne l’ensemble du passage à « silencer », puis dans le menu Générer/Silence.

Avant :

Le logiciel me propose une pré-écoute de ce que j’ai sélectionné avant validation. Je clique « valider » et la partie parasite est maintenant vide.

Après :

Astuce : Dans Edition/marqueurs, l’option « placer un marqueur à la sélection » vous permet de mettre une marque à l’endroit où votre curseur se trouve. Aussi, vous pourrez :

  • Délimiter une partie du morceau en utilisant des marqueurs.
  • Sélectionner plus facilement, grâce aux marqueurs, votre partie de morceaux à silencer ou à modifier.

6-Réduction de bruit : En fonction des microphones et du lieu dans lequel vous enregistrez il se peut que vous ayez un « bruit de fond » sur votre piste. Pour le supprimer, il y a 2 étapes à réaliser :

  • Indiquer au logiciel le bruit de fond en question ; sur votre piste, sélectionner un petit passage, sans voix, juste avec le bruit de fond, puis dans Effets/Réduction de bruit, cliquer sur « Prendre le profil du bruit », ensuite valider. Ici, le logiciel aura enregistré la sélection comme le bruit à réduire.
  • Sélectionner toute la piste ou seulement le passage ou vous souhaitez réduire ce bruit et dans Effets/Réduction de bruit, Valider. Il est possible de modifier les réglages proposés par défaut et d’avoir une pré-écoute avant de valider. Ce qui permet d’ajuster votre réduction de bruit.

7-Equilibrer le son du piano et de la voix : sur l’enregistrement, le volume du piano est plus fort que la voix. On peut garder cet effet de style si on veut que l’instrument prenne le dessus. Si on souhaite un meilleur équilibre, on peut soit baisser le piano, soit augmenter le volume de la voix. Dans les deux cas, sur le côté gauche de la piste, vous pouvez régler le son. Le réglage dépendra ce que vous souhaitez comme effet. Vous pouvez également afficher la table de mixage depuis Affichage/Table de mixage.

Il est possible de sélectionner uniquement un passage de piste à amplifier, puis dans Effets/Amplification modifier le volume. Vous pourrez régler à votre convenance et pré-écouter avant validation. Je vous conseille d’avoir un enregistrement de base de bonne qualité et de réduire le son si besoin, plutôt que de l’amplifier (la qualité sonore sera moindre dans ce dernier cas)

Astuce : En cas de bruits de bouche au début des phrases chantées, utiliser l’effet « fondu en ouverture » pour réduire le bruit sans le supprimer et garder un effet naturel.

8-Réverbération : sélectionner la partie où commence votre chant, jusqu’à la fin du chant. Dans Effets/Réverbération, une fenêtre avec plusieurs réglages apparaît. Personnellement j’utilise surtout la grandeur de la pièce et la réverbération. L’avantage ici, c’est encore et toujours l’option de pré-écoute qui vous permet d’adapter les réglages.

EXPORTER

9-Mixer : pour associer piano et voix sur une même piste, sélectionner les deux pistes : sélectionner la piste « Piano » en cliquant sur la partie gauche de la piste, puis maintenir enfoncer les touches Maj +CTRL et sélectionner la piste « Voix ».

Puis dans pistes/Mix/Mix et rendu dans une nouvelle piste. Apparaît alors une nouvelle piste qui se nomme « Mixer ». Pour écouter le résultat, je clique sur Solo avant de cliquer sur Lecture.

Ici, j’ai deux traits rouges sur ma piste mixée. C’est un signe de saturation de son (Affichage/Montrer la saturation). Je vais utiliser l’option Normaliser pour y remédier.

10-Normaliser : pour homogénéiser le rendu final et éviter les saturations de son, je normalise mon morceau. Je sélectionne ma piste, puis Effets/Normaliser, je laisse le réglage sur -1 db, on peut mettre 0 aussi. Résultat, les deux traits rouges de saturation ont disparu. Mon morceau est prêt pour être exporté.

11-Exporter : je sélectionne ma piste mixée et normalisée, puis Fichier/Exporter au format MP3. Il est possible d’export en Wav et en OGG. Le logiciel me propose de saisir le titre, l’album, l’année et l’auteur.

Ici, j’ai exporté seulement une partie de ma piste, en sélectionnant au préalable, à l’aide de marqueurs, la partie à exporter. Voici un extrait du montage sur un poème écrit par Nora Boukala et mis en musique par Farida Brikat :

 

Vous avez maintenant de quoi réaliser un montage deux pistes sur Audacity!

Pour plus d’informations :

Site officiel : https://www.audacityteam.org/

Site en Français : https://audacity.fr/

Image libre de droit de AngryTeddy sur : https://pixabay.com/photos/microphone-audio-computer-338481/

 

Catégories
Colibre, la Promo Conférences, débats, ateliers Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes

Atelier de formation Gimp: L’alternative du distanciel

Logo Gimp

Le 22 janvier, 3 étudiants Colibre ont animé un atelier Gimp sur la plateforme de visioconférence BigBlueButton

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Les bonnes résolutions du libre : Pourquoi passer à Linux ?

Bonjour la colisphère, tout d’abord : bonne année ! On ne peut savoir ce qui nous attend en 2021 mais l’on peut au moins espérer prendre de bonnes résolutions pour un environnement libre. Aujourd’hui on part sur la base des bases : Pourquoi passer à Linux ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? Qu’est-ce que ça nous apporte ? Qu’est-ce qu’il a de spécial ce petit pingouin ?

Comment obtenir Linux ?

Internet est votre ami, plusieurs OS différents sont disponibles sur le web, vous avez pas mal de choix entre Linux Mint, Ubuntu, Debian, Mageia, openSUSE, Fedora, et encore bien d’autres… Pour un débutant, je vous conseille Mint ou Ubuntu, qui seront bien plus proches d’un OS dont vous avez l’habitude. C’est bien-sûr gratuit, même si vous pouvez toujours faire un don, il n’y aura jamais d’obligation d’achat. Il vous suffit de télécharger le système voulu et de l’enregistrer sur une clé USB afin de pouvoir l’installer sur votre ordinateur. Cet article n’ayant pas la portée de vous expliquer totalement comment faire cette installation, je vous donne un lien vers openclassrooms.com afin de pouvoir vous renseigner sur ce sujet :

https://openclassrooms.com/fr/courses/43538-reprenez-le-controle-a-laide-de-linux/36939-tester-et-installer-ubuntu

versions linux

Pourquoi passer à Linux ?

Déjà parce que c’est bien plus sûr, la possibilité infectieuse de Linux est très faible. Les virus, chevaux de Troie, logiciels espions et autres programmes malveillants ont peu de chance de nous atteindre, et ce parce que le système de Linux a été conçu depuis sa fondation en prenant en compte la sécurité, au lieu d’y ajouter après coup des mesurettes de sécurité. Un puissant pare-feu est également intégré dans les distributions majeures et activé par défaut. Autre facteur important : l’accès libre au code source, qui permet à des milliers de personnes de par le monde d’y rechercher des failles de sécurité et de les combler

Un autre avantage de Linux est son poids. Beaucoup plus léger, il conviendra parfaitement à des ordinateurs avec une courte capacité de mémoire, et pour ceux qui ont un PC assez faible et lent. C’est un système qui se concentre sur l’essentiel et se veut le plus transparent possible. Il pourrait même redonner une jeunesse à votre appareil ! En effet, Linux permet une configuration souple : on peut le personnaliser facilement, et ce sans avoir à en modifier le code source. On peut par exemple, le configurer simplement au cours de l’installation d’une distribution afin de l’optimiser pour une utilisation en tant que poste de travail, sur un ordinateur de bureau, sur un ordinateur portable, un serveur Web, de base de données ou un routeur.

Avec Linux, vous avez le choix ! Il y a tellement de versions disponibles, accessibles à tous avec des caractéristiques différentes qui pourront convenir à vos exigences pour un système d’exploitation. On parle tout de même d’une centaine de distributions. Et si par ailleurs vous n’êtes toujours pas satisfait, vous pouvez accéder au code vous-même et le modifier. Alors, elle est pas belle la vie de libriste ?

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Calendrier de l’avent jour 19: Blackarch Linux 2020.01, profiter de la nouvelle année pour apprendre hacking

Sortez le White Hat que vous avez en vous

Nous avons certainement entendu parler des suites de piratage éthique comme les distros Kali Linux, ou Blackarch, sont un type de système d’exploitation conçu spécialement pour les programmeurs, les pirates ou tout simplement ceux qui sont intéressés par tout ce qui concerne la sécurité informatique.

Ces suites sont des distros Linux spécialement configurés et adaptés pour offrir aux « hackers » un outil de travail aussi confortable que complet, leur permettant de gagner du temps dans l’installation d’outils et de configurations, et à leur fois pouvoir contrôler et analyser la sécurité de tout équipement, réseau ou infrastructure.

Blackarch Linux est la zone de piratage éthique la plus complète que nous pouvons trouver sur le réseau et la plus légère car il est basé sur Arch, sans mentionner qu’il est entièrement personnalisable, stable et qu’il consomme très peu de ressources, comme l’indiquent ses développeurs.

Blackarch dispose de plus de 2450 outils installés et configurés par défaut qui augmentent à chaque mise à jour pour améliorer les performances en s’adaptant aux besoins de tout type d’utilisateur. Oui, son utilisation a toutes les difficultés que présente toute autre distro basée sur Arch, c’est-à-dire il n’est pas aussi simple que Ubuntu, et nécessite un certain niveau de connaissances sur Linux.


Profitant de l’arrivée de la nouvelle année, les responsables de cette distro de hacking éthique viennent d’annoncer la sortie de la nouvelle version de Blackarch, la 2020.12.01. Cette nouvelle version est une mise à jour de maintenance qui arrive avec un nombre important de changements, améliorations et nouveautés comme nous allons voir ci-dessous.

 

Quelles sont les nouveautés de Blackarch 2020.12.01 ?


La première chose que nous devons souligner de cette nouvelle version est qu’elle apporte 120 nouveaux outils. Grâce à eux, il reste la distro de hacking éthique qui apporte le plus d’outils installés par défaut. Cette nouvelle version utilise maintenant le Linux kernel 5.9.11.


D’autres changements ont été inclus dans cette nouvelle version de Blackarch son t:

  • Les plugins VIM à jour
  • Mise à jour de la configuration URXVT.
  • source Terminus incluse dans LXDM.
  • Tous les paquets du système ont été mis à jour vers leurs versions les plus récentes.
  •  Mise à jour des menus des administrateurs de fenêtres tels que Awesome, Fluxbox et Openbox


Enfin, il faut signaler que même l’installateur de la distro a été mis à jour, corrigeant tous les bogues et erreurs connus à ce jour et optimisant à son tour le temps d’exécution et les dépendances.


Télécharger et mettre à jour Blackarch Linux

Cette nouvelle version de la suite de hacking éthique est maintenant disponible pour téléchargement, et désormais gratuite, petit cadeau de Noël de ses développeurs pour les fans de hacking.

De même Il est possible d’installer Blackarch sur des installations déjà fabriquées à partir d’Arch Linux et de ses dérivés. Mais, il faut tenir compte de deux choses :

  1. Le téléchargement de l’OVA occupe plus de 25 Go, alors prenez vos précautions avant de l’installer.
  2. Si vous êtes débutant et que vous souhaitez installer cette distro, je vous recommande de chercher des tutoriels ou aller sur le guide d’installation des développeurs , car pour suivre les instructions suivantes, vous devez avoir le logiciel déjà téléchargé.

Si nous avons déjà installé la zone de Blackarch, que ce soit sur un disque dur ou sur une clé USB Linux, nous n’avons pas besoin de formater, il suffit de lancer:

$ curl -O https://blackarch.org/strap.sh 
$ echo d062038042c5f141755ea39dbd615e6ff9e23121 strap.sh | sha1sum -c 
$ chmod +x strap.sh 
$ sudo ./strap.sh 
$ sudo pacman -Syu 

Maintenant, pour installer tous les outils du dépôt BlackArch, exécutez les commandes :

$ sudo pacman -Syu

 

Nous sommes engagées, nous partageons nos codes, on pardonne pas les voleurs des données, attendez nous.

Colibre-nous