Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes

Android et open source !!!

Le saviez-vous, depuis la version Cupcake sortie en 2009, le système d’exploitation Android de Google, notamment utilisé pour les smartphones, est composé en partie du noyau Linux.

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Connaissez-vous la « Licence Ouverte / Open Licence » ?

Comme vous le savez tous, les productions que nous faisons peuvent être soumis à une licence d’utilisation de celles-ci, pour les protéger ou tout simplement pour en permettre une utilisation libre. Dans le cadre de la politique du Gouvernement pour l’ouverture des données publiques, Etalab a créé la licence « Licence Ouverte / Open Licence ». Mais à quoi correspond-elle ?

Quelle est cette licence ?

Elle permet de faciliter et d’encourager la réutilisation des données mise à disposition gratuitement.

Ces principales caractéristiques sont :

  1. Une grande liberté de réutilisation des informations :

    • Une licence ouverte, libre et gratuite, qui apporte la sécurité juridique nécessaire aux producteurs et aux réutilisateurs des données publiques ;

    • Une licence qui promeut la réutilisation la plus large en autorisant la reproduction, la redistribution, l’adaptation et l’exploitation commerciale des données ;

    • Une licence qui s’inscrit dans un contexte international en étant compatible avec les standards des licences Open Data développées à l’étranger et notamment celles du gouvernement britannique (Open Government Licence) ainsi que les autres standards internationaux (ODC-BY, CC-BY 2.0).

  1. Une exigence forte de transparence de la donnée et de qualité des sources en rendant obligatoire la mention de la paternité.

  2. Une opportunité de mutualisation pour les autres données publiques en mettant en place un standard réutilisable par les collectivités territoriales qui souhaiteraient se lancer dans l’ouverture des données publiques.

Le logo de la « Licence Ouverte / Open Licence » est également librement réutilisable.

Sur la page web concernée du site d’Etalab, on peut télécharger l’intégralité de la licence (la dernière version V2 date d’avril 2017) ainsi que le fichier zip du logo et ses variantes de couleurs.

Etalab, qu’est ce c’est ?

Etalab est le nom d’une mission de l’État dont les missions et l’organisation sont fixées par le décret du 20 Novembre 2017. Elle fait partie de la Direction Interministérielle du Numérique et du Système d’Information et de la Communication (DINSIC)

La mission Etalab coordonne la politique d’ouverture et de partage des données publique : « Open data »; elle contribue aux missions de l’Administrateur Général des Données (ADG ; fixées par le décret n°2014-1050 du 16 septembre 2014). Elle contribue également à la mise en œuvre des principes de « gouvernement ouvert » (transparence de l’action publique, consultation et concertation avec la société civile, participation citoyenne, innovation ouverte…

Vous retrouverez toutes les informations sur la licence, Etalab, et plus encore sur le site officiel.

Celui-ci est sous Licence Ouverte.

Sources : site officiel Etalab ci-dessus

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

L’État et les logiciels libres

Comme chaque année, il y a tout juste deux mois, l’État a sorti sa liste de logiciels libres à préconiser pour les services de l’ensemble de l’administration française. Il s’agit du SILL (Socle Interministériel de Logiciels Libres) qui parait chaque année depuis 2013 (avec un élargissement du périmètre en 2014) celui-ci est validé avant sa divulgation officielle.

Qu’est-ce que le SILL

Il est la représentation de l’ensemble des logiciels libres préconisés. Son périmètre n’inclut pas la totalité du SI (Système d’Information) de l’État, il porte sur le poste de travail, la gestion de parc, l’exploitation de serveurs, les bases de données et environnements de développement. Il est présenté sous forme de tableau par fonctionnalité ou cas d’usage. On y retrouve la fonctionnalité de chaque logiciel, ainsi que la version. Le SILL est géré par les correspondants ministériels, dans le cadre de l’instance de mutualisation sur les logiciels libres, sous le contrôle de la DINSIC (Direction Interministérielle du Numérique et du Système d’Information et de Communication, placée sous l’autorité du Premier ministre).

Il n’a pas de caractère obligatoire de mise en place, mais il définit des versions de référence à préconiser et celles à abandonner. Il participe ainsi à la convergence progressive des contextes d’exploitation et à la mutualisation de certains moyens.

La totalité des informations sur la modernisation du SI de l’État est disponible sur leur site officiel

Le tableau représentatif du SILL est disponible sur ce lien.

Sources : Site officiel ci-dessus.

Catégories
Univers libre

EELO : nouveau projet open source pour mobile, participez !!!

Même si la plupart des utilisateurs de smartphone sont sur la plateforme Android de Google ou IOS d’Apple, plusieurs développeurs ont tenté et tentent de créer un nouvel OS pour mobile plus « libre ».

Un nouveau projet open source tente de voir le jour : EELO.

Gaël DUVAL est à la tête de ce projet, étant un fervent adorateur de Linux et il n’est pas un inconnu dans cet univers.

Soutenu par le moteur de recherche français Quant, qui travaille également dans le cadre du respect de la vie privée, EELO lance un financement participatif jusqu’au 20 Janvier 2018 (17:18 CET) via Kickstaerter.com pour le soutenir. Vous pouvez choisir le montant de vos dons, en fonction des moyens de chacun, et des goodies seront envoyés aux contributeurs.

Cela leur permettra de pouvoir finaliser le projet et ainsi pouvoir lancer leur OS (qui n’est qu’un prototype aujourd’hui) dans des conditions les plus optimales possibles. Ils pourront ainsi offrir à ceux qui le souhaitent, un outil plus proche et plus respectueux de leur valeur.

Voici le lien pour y accéder :

https://www.kickstarter.com/projects/290746744/eelo-a-mobile-os-and-web-services-in-the-public-in

Tous les éléments sont présents sur les sites, les noms des personnes référentes sur ce projet, à quoi vont servir les fonds récoltés, ainsi que tous les détails sur celui-ci.

Si vous êtes intéressé ou juste curieux, n’hésitez pas à visiter les sites…

Site d’EELO : https://eelo.io/campaign/fr/

Dans tous les cas, c’est une affaire à suivre…

Catégories
Merci de m'enlever des points

Lyon : la fête des lumières

Du 7 au 10 décembre 2017, dans le centre-ville de Lyon, s’est déroulé la nouvelle édition de la Fête des Lumières. Cette année encore, le public était une fois de plus au rendez-vous et les animations toujours plus impressionnantes. Retour sur cette fête ancestrale et traditionnelle lyonnaise.

Tout d’abord un petit rappel historique :

Elle est née au 19éme siècle, en 1852 avec l’inauguration de la statue créée par Joseph-Hugues Fabish (envisagé comme un signal religieux) au sommet de la colline de Fourvière, initialement prévue le 8 septembre, mais à cause de la crue de la Saône, reportée au 8 décembre. Le jour J, le temps n’était pas de la partie et les autorités religieuses ont voulu annuler cette inauguration mais le ciel s’est dégagé et à ce moment-là, les Lyonnais ont disposé des bougies sur leur fenêtre et la ville s’est éclairée une fois le jour tombé. Les autorités religieuses ont suivi le mouvement en faisant apparaître dans la nuit la chapelle de Fourvière.

Depuis, chaque année, les Lyonnais éclairent leur ville avec des lumignons aux fenêtres et des installations lumineuses dans les rues le 8 décembre.

La durée de la fête des Lumières sur quatre jours datent de 1999.

Concernant cette année :

La manifestation se décline en 6 thèmes : grandes épopées ; ambiance naturelle ; place aux curiosités ; histoires d’architecture ; impression contemporaine ; art du détournement.

Vous avez pu les admirer du 20 h à minuit jeudi, vendredi et samedi et de 19 h à 23 h dimanche en Presqu’île et dans le Vieux-Lyon.

Nouveauté cette année : une application nommée « Fête des Lumières 2017 » était disponible et téléchargeable sous Android et IOS pour trouver les lieux et les animations que vous souhaitiez voir et ainsi profiter pleinement de la fête.

Afin de faciliter l’accès à la fête, le réseau TCL propose le titre de transports « TCL en fête » pour 3 € la soirée de 16 h à la fin de service (gratuit le 8 décembre sur les mêmes horaires) et de stationner dans les parkings relais associés (les accès aux quais étaient modifiés pour sécuriser la manifestation dans ses environs).

Près de 1,8 millions de personnes ont participé. L’affluence a commencé dès le premier soir, jeudi 7 et s’est maintenu sur les jours suivants. L’ambiance générale de cet évènement majeur de la ville de Lyon s’est déroulé dans le calme et l’apaisement.

Les principaux lieux :

  • Place des Terreaux
  • Place Bellecour
  • Grande Poste de Bellecour et clocher de la Charité
  • Place des Jacobins
  • Place de la République
  • Place Sathonay
  • Cathédrale Saint-Jean
  • Gare de Saint-Paul
  • Théâtre Antique de Fourvière

 

La lumière et le cœur :

Dans toute cette magie de lumière et de son, n’oublions pas notre sens de la générosité avec Les Lumignons du Cœur, qui a lieu le 8 décembre et qui est ouvert à tous : Lyonnais et visiteurs.

Pour y participer, il suffit d’acheter un ou plusieurs lumignons (2 € l’unité) afin de créer une scénographie lumineuse installée à l’Odéon du Théâtre Antique de Fourvière.

L’association caritative à laquelle sont reversés les bénéfices de cette manifestation change chaque année. Pour la session 2017 c’est l’association Laurette Fugain : 70 000 lumignons ont été allumés.

Source : http://www.fetedeslumieres.lyon.fr

Catégories
Colibre, la Promo Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Médias Univers libre

Install Party !!!

Dans le cadre de la licence Colibre, nous devons installer Linux sur nos ordinateurs personnels afin de pouvoir continuer en autonomie le travail commencé en cours. Il s’agit de l’« Install party ».

Elle a lieu une dizaine de jours après le début des cours. C’est un moment festif et convivial où professeurs et étudiants se retrouvent pour l’installation d’une distribution Linux sur les ordinateurs pour cette nouvelle promotion.

Voici comment cela se passe et comment tester vous-même cette installation.

Pour cela, il faut se munir d’une clé USB bootable (ou d’un CD) contenant la distribution choisie pour l’installation. Il est tout à fait possible de conserver son OS d’origine et faire en double-boot, Linux étant peu gourmand en espace disque.

À l’aide du support et en sélectionnant « installation simplifiée » les écrans défilent les uns après les autres avec les choses à faire à chaque étape (attention à bien vérifier ses saisies avant de valider). Il faut bien penser à partitionner son disque dur (en amont ou pendant l’installation avec une partie « / » pour l’OS, une partie « swap » pour la RAM et une partie « home » pour les données).

Une fois toutes les étapes effectuées, l’ordinateur redémarre et le GRUB apparaît :

Linux est installé !!!

Il ne manque plus qu’à se jeter à l’eau…