Auteur/autrice : Mickaël Royer

Le système de notation d’individus chinois a déjà “fait ses preuves”

Nous vous parlions il y a quelques temps de la série Black Mirror, des concepts qui y sont présentés et de l’inquiétude qu’elle peut engendrer. Et en effet, il arrive qu’une de ces technologies voient le jour dans le monde réel, pour notre plus grand malheur. Comme expliqué dans cet article ], il était prévu pour la Chine, d’ici 2020, de mettre en place un système de notation entre individus. Mais selon le Global Times, un journal chinois, il y a d’ores et déjà un outil qui effectue ces évaluations. Et visiblement, cela est la cause de plus de 11 millions de billets de trains refusés, et de 4 millions de billets de train. La raison ? Toutes ces personnes ont été jugées comme ayant un “mauvais comportement”, selon plusieurs critères (fraudes, fumer dans le transport, etc). L’interdiction est ponctuelle, mais elle peut s’étendre jusqu’à un an. Comme si le principe en lui-même ne suffisait pas pour poser un problème éthique, le but assumé par le gouvernement chinois est de discréditer ces personnes, en augmentant le coût lié au fait d’avoir ce type de comportement. Mais cela va plus loin. L’aspect punitif de ce faux jeu de rôle tout droit sorti d’une dystopie de K. Dick s’étend à d’autres aspects de la vie courante : selon leur note, certaines personnes ne pourront pas inscrire leurs enfants dans telles ou telles écoles, ou à l’inverse, pourraient avoir des réductions sur des factures. Dans un monde divisé, où règne l’illusion et le

Continuer la lecture
devops

Le DevOps, une culture indispensable mais trop méconnue

Dans le monde de la gestion de projet, nombreuses sont les méthodes pour aller d’un point de départ à un résultat final. La méthode « traditionnelle » consiste en un établissement d’un cahier des charges, puis d’une mise en application de celui-ci par les pôles correspondants. Généralement, l’équipe A s’occupe de la tâche A dans une durée A, puis la même chose pour l’équipe B, et ainsi de suite. Ce mode de fonctionnement implique deux choses : Le projet se fait par étapes prévues à l’avance, ce qui signifie que le moindre problème rencontré peut remettre en cause tout le travail qui a été effectué au préalable, par les pôles précédents. La perte de temps peut dans ces cas-là s’avérer importante, notamment si c’est en fin de projet que l’on s’aperçoit de ces problèmes. Humainement parlant, le travail s’effectuant sur le modèle que l’on appelle de « silos » (c’est-à-dire des équipes bien distinctes, qui font partie du même projet mais qui n’interagissent pas entre elles), la communication est rare ou inexistante. Les seuls échanges arrivent lors d’éventuels transferts de documents entre deux jalons, ou lors de détection d’anomalies (comme expliqué ci-dessus) Pour pallier ces difficultés, il existe une culture, mise en place il y a quelques années : la culture DevOps, dont on parle notamment au niveau des Directions de Systèmes d’Informations (DSI). Kézako ? Le DevOps, c’est l’inverse du travail en silos. Pour comprendre le principe, intéressons-nous d’abord à la terminologie : quand une DSI crée une solution logicielle – si elle pratique le DevOps –

Continuer la lecture

Une formation WordPress à la MPT de Rancy !

Vous avez déjà entendu parler de WordPress, ou plus largement des CMS, et souhaitez vous y plonger ? Vous projetez de créer un site facilement, à l’aide d’un outil ergonomique, mais n’avez pas le temps de vous former en autodidacte ? Vous êtes simplement curieux(se) et voulez passer un moment à la Maison Pour Tous de Rancy ? Peu importe la raison, les étudiants de Colibre et la MPT de Rancy vous donnent rendez-vous samedi 17 mars, de 10h à 12h, pour une formation gratuite à cet outil qu’est WordPress. Pendant cet atelier, quatre des étudiants de cette Licence Professionnelle dans la communication de Lyon 2 seront disponibles pour répondre à vos questions, résoudre au mieux vos éventuels problèmes techniques. Principalement, le but de cet événement est de préparer les futurs utilisateurs de WordPress à pouvoir s’en servir de manière autonome, efficace et simple. La formation est là pour tous les âges, les profils et les niveaux de compétence. Pour les inscriptions, c’est par ici (obligatoire et préalable à la date de la formation, sous réserve des places disponibles) !

Continuer la lecture

La Machine Morale du MIT, ou comment faire face à sa morale

Nombreux sont, sur internet, les outils et autres sites mettant à rude épreuve notre conception du bien et du mal. Et depuis 2016, c’est le Massachusetts Institue of Technology (MIT) qui s’amuse à tester la morale de chacun, avec sa “Machine morale” (ou Moral Machine dans la langue de Mick Jagger). Le but ? Vous êtes dans la peau d’un constructeur automobile de voitures autonomes. Votre mission ? Configurer la capacité des voitures à “choisir”, en cas d’accident inévitable, quelles seront la ou les victimes. A chaque fois, vous devrez choisir entre deux situations, les deux impliquant un sacrifice. Par exemple : dans le cas A, la voiture percutera trois sans-abri, qui ont traversé au rouge. Dans le cas B, il n’y aura qu’un humain et deux chiens, mais la personne sera un médecin ayant traversé au vert. Facile ? Au premier abord, la société nous soufflerait de sauver le médecin, “utile” a autrui. MAis vient ensuite la morale : pourquoi cet homme aurait-il plus de valeur que trois vies, du simple fait de sa condition sociale ? Et s’il était mauvais ? Ou même, prolongeons la réflexion, comment savoir que ces trois sans-abri n’auraient pas tôt ou tard une influence incroyablement positive sur le monde ? C’est là que réside tout l’intérêt de la Moral Machine : faire face à ses propres codes moraux. De plus, chaque “joueur” est invité à consulter une infographie de ses résultats à la fin du test. Ainsi, il est possible de savoir si

Continuer la lecture

Rayna Stamboliyska et les dessous du web, la conférence

Le 1er décembre, à l’occasion de la sortie de son livre La face cachée d’internet, Rayna Stamboliyska s’est rendue à Lyon, à la Tour du Web (proche Jean Macé), afin de s’exprimer sur le web, son “côté sombre”, ainsi que des fantasmes que cette facette peut inspirer. Intitulée “Voyage dans les dessous d’Internet : quels enjeux ? Quels dangers ? Entre mythe et réalité…”, la conférence était organisée par les étudants du Master GECI (Gestion Editoriale et Communication Internet) de l’université Lyon 2, en partenariat avec la Cuisine du web (association lyonnaise : https://www.lacuisineduweb.com/). L’évènement s’est présenté au format d’une conférence-débat, mené par trois étudiants et Rayna Stamboliyska, conférencière experte en gestion des risques et des crises et auteur du libre précédement cité. Le tout a duré presque deux heures, entre phases de discussions planifiées et échanges avec le public. Parmi les points abordés : la sécurité sur internet, l’impact de ses outils sur notre monde, le célèbre “dark web”, et enfin le logiciel libre. L’interaction avec le public a permis de soulever des questions, et surtout d’apporter des précisions sur ces points, notamment en ce qui concerne le libre, son utilisation, ses caractéristiques (les fameuses quatre règles du logiciel libre) ou encore la différence entre libre et open source. La conclusion de cette conférence ? Il est primordial, de nos jours, de correctement distinguer le mythe de la réalité, les “on dit” de ce qui est avéré. Internet est un vaste monde, avec sa richesse et ses dangers ;

Continuer la lecture

Capitole du Libre 2017 : “c’est loin, mais c’est beau”

Depuis 2009, la ville de Toulouse accueille un évènement dédié entièrement au monde du logiciel libre : le Capitole du Libre. Ayant lieu à l’ENSEEIHT (École nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications), il s’agit d’une rencontre autour de stands, d’ateliers et de conférences autour des logiciels libres. Cette année, le CDL aura lieu les 18 et 19 novembre. Au programme : ateliers sur les logiciels Natron, Blender ou Krita, conférences sur la sécurité informatique, sur les systèmes d’exploitation… L’ensemble de l’évènement est placé sous le signe de l’interaction, de la découverte et du partage. Seul petit bémol (selon le point de vue) : le lieu de l’évènement. Mais que l’on se rassure, le site officiel du CDL propose de nombreuses solutions de déplacement et de logement pour l’ensemble des visiteurs de toute la France (et d’ailleurs). Sur le même site, il est également possible de voir un bon nombre de vidéos datant de l’édition 2016, afin de se faire une idée plus concrète de la rencontre. Pour néophytes ou experts, le Capitole du Libre semble être l’évènement du mois de novembre à ne pas manquer si l’on souhaite avoir un rapport, même minime, au logiciel libre !

Continuer la lecture