Auteur/autrice : Mégane Rubat

Étudiante à CoLibre - promo 2018

Help provide a boost to PeerTube !

No longer needing long introductions, PeerTube is the decentralized video hosting network based on free/libre software. And no, it is not like YouTube. YouTube centralises the data of its users, whereas PeerTube promises transparancy of its source code, working as a federated system using peer-to-peer downloads. Today, PeerTube needs help to evolve in the right way ! The hosting plateform wants to go beyond the French-speaking population to operate on a global scale. The expansion of PeerTube will not be possible without the help of contributors from all around the world. If you want some further informations and want to participate in the project, click on this link. Long live PeerTube ! Feel free to share if you are English speaker and if you know someone who would be interested in taking part in the expansion  :)

Continuer la lecture

Donnez un coup de pouce à Peertube !

Dans le monde du logiciel libre, on ne présente plus Peertube, une plateforme d’hébergement de vidéos en pleine évolution. Et non, ce n’est pas comme YouTube ! YouTube est une plateforme qui centralise les données de ses utilisateurs, quand PeerTube propose la transparence de son code source, fonctionne sur la base d’un système de fédération et de diffusion en pair-à-pair. Aujourd’hui, PeerTube a besoin d’un coup de pouce ! La plateforme cherche à repousser les limites de la francophonie pour communiquer à l’échelle mondiale et. Faire évoluer ce projet ne se fera pas sans l’aide des contributeurs et contributrices du monde entier. Vous pouvez avoir de plus amples informations et participer au projet en suivant ce lien. Longue vie à PeerTube !

Continuer la lecture

C’est quoi, le métier d’UX designer ? Rencontre avec Maïtané

Maïtané est UX designer freelance (UX pour « User Experience » – « Expérience Utilisateur » en français). Depuis un an et demi, elle travaille en indépendance et revient sur son expérience professionnelle pour nous expliquer son activité, l’importance du métier qu’elle exerce et, bien sûr, l’UX dans le monde du logiciel libre.

Continuer la lecture

Médias sociaux : prêtes et prêts pour les alternatives ?

Scandale de Cambridge Analytica, prochaine mise en application du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD)… Difficile de ne pas passer à côté de l’actualité qui nous montre que les médias sociaux « traditionnels » (Facebook, Twitter et bien d’autres) ne respectent pas beaucoup leurs utilisateurs et utilisatrices, tant sur le plan de la protection de leurs données personnelles que sur l’authenticité des informations que ces médias sociaux (MS) diffusent. Avec tout ça, nous sommes au courant qu’utiliser certains MS n’est pas très juste sur un plan éthique et politique. Et pourtant, peu d’entre nous ont décidé d’abandonner définitivement nos comptes sur ces plateformes. Pourquoi ? J’ai fait circuler une enquête pour entendre les avis de chacun et chacune. Souhaitant adresser ce questionnaire à un public utilisant plutôt les MS traditionnels, je l’ai fait circuler principalement sur Facebook, ainsi que sur LinkedIn. Voici ci,-dessous les résultats sur un effectif total de 178 répondants et répondantes. Présentation de la population Les 15-25 ans représentent la plus grosse partie de la population (44,9 %), suivie par les 26-35 ans (21,9%), les 36-45 ans (12,9%) et les plus de 55 ans (10,7%). Les 46-55 ans représentent 9 % de la population, les moins de 15 ans représentant 0,6%. Sur 178, les répondants et répondantes sont 175 à utiliser Facebook, 74 à utiliser Instagram et 34 à utiliser Twitter. Ils et elles sont 7 à utiliser Mastodon et 4 à utiliser Diaspora. 27 d’entre elles et eux utilisent d’autres MS (LinkedIn, Viadeo, Snapchat, Whatsapp…) Les répondats et répondantes

Continuer la lecture

Les CHATONS expliqués à ma grand-mère

Toi qui touches de près ou de loin le monde libriste, tu n’es pas censé.e ignorer l’existence des CHATONS. Si ? Pas de panique, on va régler ça. Récemment, la cinquième portée de CHATONS à vu le jour et ça me tenait à cœur d’en parler à ma grand-mère. Retour sur la conversation que j’ai eue avec elle pour lui expliquer le pourquoi du comment de l’existence de ces petits félins sur la toile.

Continuer la lecture

Rencontre RezoGirls 2017

Le 05 décembre dernier s’est tenue la 7e rencontre des RezoGirls, un événement créé par Rézopole et dédié aux femmes qui travaillent dans la filière IT régionale. Nous y étions et voici venu le temps pour nous de vous donner notre retour sur cet événement. Nous sommes quatre étudiantes Colibriennes à entrer dans le local de l’association French Tech de Lyon. On s’installe et le débat commence, animé par une représentante de Rézopole, en présence d’Elisabeth Moulin (créatrice de « Valeur d’Être »), de Jessica Rolland (auteure de « Objectif Digital Detox ») et de Kévin Delfour (ingénieur en développement informatique et inventeur du drone sous-marin i-Bubble). Le thème de ce soir : Le bien-être au travail à l’air du numérique. À la question « Comment avez-vous vécu l’arrivée d’Internet dans votre vie ? », on retiendra des trois intervenants que l’idée d’être connecté.e à une mine d’informations et au monde entier a engendré des possibilités infinies de faire ce que l’on veut, de lancer son entreprise, de discuter sur des sujets qui nous tiennent à cœur ou d’acquérir des connaissances et compétences. « Quel avenir pour le numérique ? » Le numérique évolue à une vitesse affolante et, dans un futur proche, « tout sera connecté, de votre brosse à dents à votre peigne », selon Kévin Delfour. Cela nous a amener à évoquer des questions juridiques, spécialement les questions de la neutralité du net (remise en cause ces temps-ci aux États-Unis), de la vie privée et du droit à l’oubli. À la question « Qu’a apporté le numérique dans vos vie personnelles ?»,

Continuer la lecture

Les Badges Ouverts Mozilla

Le mois dernier s’est tenu, à Caen, le Turfu Festival. Ce festival a pour vocation de faire découvrir des projets et créations au public, soumises par des chercheurs, artistes, associations… La grande idée étant qu’une « recherche participative et une innovation ouverte avec la population est productrice de biens communs. » L’occasion ici de revenir sur une idée majeure du festival qui pourrait bien révolutionner notre manière de valoriser nos compétences, connaissances et expériences. Imaginez : un petit voyage dans le temps et on se retrouve au 26e siècle (un lien avec Idiocracy ? Aucun). C’est un monde meilleur dans lequel on jette nos CV et nos diplômes à la poubelle, remplacés par des badges, gagnés grâce à nos passions et intérêts. Bonne nouvelle : On aura peut-être pas besoin d’attendre le 26e siècle ! Il y a 6 ans, sous l’impulsion de la Fondation Mozilla, en collaboration avec la Fondation MacArthur, sont nés les Badges Ouverts Mozilla. À l’image des badges de scouts, nous pouvons obtenir des badges numériques nous permettant ainsi de justifier les connaissances et compétences que nous acquérons chaque jour, à travers nos passions ou notre vécu. Quèsaco ? Les Badges Ouverts sont numériques et libres : ils sont gratuits et n’importe quelle organisation peut en créer, émettre et en vérifier les données. Ils sont représentés par des images dans lesquelles sont enregistrées les métadonnées suivantes : récepteur : à qui le badge a-t-il été remis émetteur : qui a émis le badge critères : qu’est-ce que le badge démontre/indique preuves : les éléments

Continuer la lecture