Catégories
Univers libre

Le programme numérique des candidats à la présidentielle

 

A moins de deux mois du premier tour des élections présidentielles, le thème du numérique a donc été  abordé par les candidats ce 9 mars à la Maison de la Mutualité.

Le problème de la souveraineté numérique

La sénatrice écologiste Corinne Bouchoux, de l’équipe de campagne de Benoît Hamon regrette qu’il n’y ait  » pas de grand acteur français de la cybersécurité « .

Pour le candidat Emmanuel Macron :  la souveraineté numérique passe par la renégociation avec les Etats-Unis, d’ici 2018, des termes du Privacy Shield, le cadre de protection des données personnelles.      Il souhaite aussi créer  » les instruments d’une transparence sur l’usage des données privées par les acteurs du numérique ».

Les trois candidats s’accordent sur l’accélération de la couverture de l’ensemble du territoire en très haut débit, pour lutter contre les inégalités d’accès.

 

Un soutien aux start-up

Les candidats n’ont pas oublié les mesures de soutien aux start-up.

François Fillon propose une déduction d’impôts de 30% sur les montants investis dans des start-up jusqu’à 1 million d’euros d’investissements. Il veut également  proposer de créer une caisse de protection dédiée, d’ouvrir et la création d’un statut d’autoentrepreneur irrévocable pendant 3 ans.

Emmanuel Macron prône une harmonisation des règles au sein d’un « marché unique du numérique », et la création d’un Fonds européen de financement en capital-risque de 5 milliards d’euros pour favoriser les start-up européennes ». Il propose aussi un fonds dédié à l’intelligence artificielle de 10 milliards d’euros. Il table également sur un ambitieux plan de formation professionnelle de 50 milliards d’euros: 

En matière de financement, Benoît Hamon propose de consolider le rôle de la BPI, pour « renforcer les aides au développement des TPE-PME-PMI ».

Les candidats s’allient également pour la suppression du régime spécial des indépendants. Il s’agit de permettre aux entrepreneurs indépendants de pouvoir cotiser sur le régime général des retraites, et mettre fin à un système jugé trop complexe.

Pour + d’infos : http://www.journaldugeek.com/tests/presidentielle-2017-programme-numerique-candidats/2/                                                                                                                                                               Un article détaillé des programmes sur le numérique des candidats

Catégories
Humour, détente, loisirs et culture

Des candidatures originales !

 

En pleine période de recherche de stage pour la promotion Colibre 2017, voici un petit article sur des candidatures complètement décalés ! A retenir tout de même qu’après la lecture de nombreux articles, la plupart n’ont toutefois pas réussis encore à trouver le job ou le stage de leurs rêves… Mais on cependant marqué les esprits sur la toile !

 

Un candidat qui se met à nu

Voici l’exemple d’un candidat audacieux qui a réutilisé l’expression  » se mettre à nu »  pour un emploi en tant que Concepteur-rédacteur dans une agence de publicité avec une lettre de motivation percutante !

Selon ses dires, il se serait inspiré d’une campagne de l’agence CLMBBDO. On trouve donc de nombreux jeux de mot qui prouve l’autodérision de ce jeune candidat : « Je montre mon book » avec un Mac Book cachant ses parties intimes. Le contenu à droite est totalement très axé sur l’humour, à l’opposé de lettres de motivation parfois très formelles.

Un CV remue-méninges

Dans le style ludique et remue-neurones, on retrouve également une autre forme de CV version « Escape Game ».

Le but : déchiffrer des énigmes, trouver des indices, des chiffres cachés dans une pièce afin de sortir de la pièce où de libérer quelque chose.                                                                                                                    Ici, la pièce c’est la boite et avant même de pouvoir la découvrir, une première énigme attendait déjà le recruteur. Il fallait d’abord trouver le moyen d’ouvrir la boite.

« Pour cette première étape, j’ai créé une page web. il faut donc se rendre sur l’adresse web indiquée sur la carte qui se trouve sur la boite. Une fois sur le site, on doit rentrer un code à 5 chiffres permettant d’accéder au code principal de la boite. Seul le recruteur  à qui j’ai remis mon CV pouvait trouver le code à entrer (en rapport avec le nom de l’Escape Game). Ce code permet d’ouvrir le cadenas principal de la boite.                                                                                                                                                  A l’intérieur, on retrouve 4 parties comme 4 pièces (formations, expériences, compétences et loisirs). Dans ces 4 parties, des éléments ont été ajoutés, peuvent être déplacés ou retournés. Et 3 chiffres sont à trouver. Une fois ces 3 chiffres trouvés, il faut les remettre dans l’ordre afin d’ouvrir le second cadenas pour enfin libérer mon CV. »                                                                                                                                        Candidate

Un CV à gratter ! 

Ce nouveau candidat à donc créer un CV pochette de jeux à gratter composé de trois jeux qui vous en diront plus sur ses compétences professionnelles et sa personnalité.

Selon ce dernier, le marché du travail s’apparente à un jeu à gratter : certains postulent abondamment dans l’espoir un jour d’être embauché, et d’autres n’ont juste qu’à envoyer un CV pour être sélectionné. Comme certains achètent beaucoup de tickets à gratter sans rien gagner, et d’autres en auront qu’un à acheter pour gagner, tout ne serait basé que sur la chance.

Au grattage, on découvre alors sur les différentes cartes ses compétences, ses qualités ainsi que ses informations personnelles.

 

Attrapez-les tous !

Le buzz de Pokemon Go en a inspiré plus d’un. Voici le premier CV qui a donc lancé la tendance ! En version digitale ou sur papier, le candidat se vend comme un Pokemon avec les mêmes codes de l’application adapté au CV classique : compétences, expériences, formations.

 

Pour conclure sur cet article, comme dirait Aristote  « Il n’y a de génie sans un grain de folie ».

Plus de CV originaux sur http://www.cv-originaux.fr/

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

PrimTux, la distribution éducative basée sur Debian

PrimTux est donc une distribution éducative complète et personnalisable qui fonctionne à partir d’un DVD ou d’une clé USB. Il existe donc deux versions de PrimTux :  PrimTux Effel et PrimTux 2 ( récemment disponible sur le marché ! )

primtux2-mini

Ses fonctionnalités : 

  • Consommation mémoire limitée (inférieure à 200 Mo au démarrage) .
  • Lanceur d’applications intuitif intégré (handymenu version 3).
  • Logithèque de base très fournie.
  • Riche logithèque éducative.
  • Multi-utilisateurs avec environnements adaptés:
    • mini (cycle 1 ou 3-5 ans)
    • super (cycle 2 ou 6-7 ans)
    • maxi (cycle 3 ou 8-10 ans)
    • prof ou parent

Ici une petite vidéo explicative de la distribution

 

Pourquoi utiliser PrimTux ?

Les écoles sont en voie d’intégrer du numérique et n’utilisent pas forcément des outils très adaptés…

En effet , Windows n’offre aucune sécurité pour nos enfants avec un nombre exorbitants de virus. De plus, Windows est conçu pour accroître la productivité et non dans le but d’éducation tout simplement et ne parait donc pas très bien adapté pour la situation.

Le système Linux, quant à lui, offre une alternative. Il est libre, sécurisé et gratuit. Il se présente sous forme de distributions : c’est ainsi que l’on appelle un système d’exploitation sous Linux, qui est composé du système et d’un certain nombre de logiciels intégrés. L’avantage de ces distributions est qu’elles peuvent être dédiées à un certain usage : certaines s’orienteront vers la recherche, d’autres vers la musique, d’autres encore vers le développement, la création de serveurs Web… Il est logique d’y retrouver par conséquent des distributions éducatives

 

En gros l’objectif de PrimTux :  Revaloriser un matériel devenu obsolète en l’orientant vers le milieu scolaire ou éducatif. Le but est de parvenir à intégrer un nombre conséquent de logiciels éducatifs libres et/ou gratuits et d’offrir ainsi une large palette de possibilités d’utilisation du numérique à l’école. 

Pour + d’info, je vous invite à aller sur le site officiel : https://primtux.fr/

Catégories
Humour, détente, loisirs et culture Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Utilisation des logiciels libres pour les malvoyants et non-voyants : la solution ?

Et si le libre était la solution adaptée pour l’informatique accessible aux personnes malvoyantes ou non-voyantes ?

A ce jour, il existe encore très peu d’outils permettant l’accès autonome des malvoyants et des non-voyants à l’informatique. Le marché est également très restreint et le choix de produits très limités et donc relativement très cher ( clavier en braille, enceintes audio, micro ect.)

Il existe cependant des outils libres, développés ou améliorée à coût réduit pour non voyants. Leurs avantages sont nombreux : gratuité, adaptés aux véritables besoins des utilisateurs, réactivité des développeurs, etc.

Ces logiciels possèdent cependant également encore quelques inconvénients. En effet, il vaut mieux vérifier que des pilotes adaptés aux périphériques de votre ordinateur existent afin de pouvoir utiliser ceux-ci avec les outils libres choisis (les systèmes d’exploitation alternatifs étant de plus en plus pris au serieux, les problèmes de compatibilité diminuent tout de même), en particulier s’il s’agit d’un système d’exploitation complet incluant des logiciels préinstallés.

Le reproche généralement fait à linux est de proposer une interface austère déroutante pour des utilisateurs habitués à Windows. Ce qui a longtemps été une cause d’impopularité de linux est donc plutôt un avantage pour les non-voyants qui ne profitent pas des outils graphiques et utilisent plus difficilement des fenêtres qu’ils ne peuvent pas voir.

 

Les différents logiciels libres adaptés pour non voyants

Logiciel ESPEAK

ESPEAK : Afficheur braille ou synthèse vocale pour permettre à l’utilisateur de lire l’information. Disponible sur Window/Linux.

Logiciel Orca

ORCA : Orca est un logiciel de description d’image pour les personnes malvoyantes, c’est un lecteur d’écran libre (licence GNU) et gratuit. Il donne accès à une loupe (agrandissement d’un zone de l’écran), une synthèse vocale, au braille et de nombreuses options permettant de facilité la lisibilité de l’écran.

Compiz

COMPIZ : Ce logiciel possède la même fonction qu’ORCA mais est accessible aux personnes non-voyantes.

Logiciel Jaw

JAWS : Jaws est un lecteur d’écran, compatible Microsoft Windows qui permet de fournir l’accès de façon autonome à une multitude d’applications bureautique ou multimédia. (entre autres compatibilité avec les formats du pack office et le format PDF)

nvda

NVDA : Il s’agit d’une revue d’écran gratuite et à source ouverte pour le système d’exploitation Microsoft Windows.
En donnant des informations via une voix synthétique et le Braille, il permet aux personnes aveugles ou malvoyantes d’accéder à un ordinateur sans coût additionnel par rapport à une personne voyante.
NVDA est développé par NV ACCESS avec des contributions de l’ensemble des utilisateurs. En restituant l’information par synthèse vocale ou en Braille, NVDA permet aux personnes aveugles et mal-voyantes d’utiliser le système d’exploitation Windows ainsi que beaucoup d’applications disponibles dans cet environnement.