Catégories
Humour, détente, loisirs et culture Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Utilisation des logiciels libres pour les malvoyants et non-voyants : la solution ?

Et si le libre était la solution adaptée pour l’informatique accessible aux personnes malvoyantes ou non-voyantes ?

A ce jour, il existe encore très peu d’outils permettant l’accès autonome des malvoyants et des non-voyants à l’informatique. Le marché est également très restreint et le choix de produits très limités et donc relativement très cher ( clavier en braille, enceintes audio, micro ect.)

Il existe cependant des outils libres, développés ou améliorée à coût réduit pour non voyants. Leurs avantages sont nombreux : gratuité, adaptés aux véritables besoins des utilisateurs, réactivité des développeurs, etc.

Ces logiciels possèdent cependant également encore quelques inconvénients. En effet, il vaut mieux vérifier que des pilotes adaptés aux périphériques de votre ordinateur existent afin de pouvoir utiliser ceux-ci avec les outils libres choisis (les systèmes d’exploitation alternatifs étant de plus en plus pris au serieux, les problèmes de compatibilité diminuent tout de même), en particulier s’il s’agit d’un système d’exploitation complet incluant des logiciels préinstallés.

Le reproche généralement fait à linux est de proposer une interface austère déroutante pour des utilisateurs habitués à Windows. Ce qui a longtemps été une cause d’impopularité de linux est donc plutôt un avantage pour les non-voyants qui ne profitent pas des outils graphiques et utilisent plus difficilement des fenêtres qu’ils ne peuvent pas voir.

 

Les différents logiciels libres adaptés pour non voyants

Logiciel ESPEAK

ESPEAK : Afficheur braille ou synthèse vocale pour permettre à l’utilisateur de lire l’information. Disponible sur Window/Linux.

Logiciel Orca

ORCA : Orca est un logiciel de description d’image pour les personnes malvoyantes, c’est un lecteur d’écran libre (licence GNU) et gratuit. Il donne accès à une loupe (agrandissement d’un zone de l’écran), une synthèse vocale, au braille et de nombreuses options permettant de facilité la lisibilité de l’écran.

Compiz

COMPIZ : Ce logiciel possède la même fonction qu’ORCA mais est accessible aux personnes non-voyantes.

Logiciel Jaw

JAWS : Jaws est un lecteur d’écran, compatible Microsoft Windows qui permet de fournir l’accès de façon autonome à une multitude d’applications bureautique ou multimédia. (entre autres compatibilité avec les formats du pack office et le format PDF)

nvda

NVDA : Il s’agit d’une revue d’écran gratuite et à source ouverte pour le système d’exploitation Microsoft Windows.
En donnant des informations via une voix synthétique et le Braille, il permet aux personnes aveugles ou malvoyantes d’accéder à un ordinateur sans coût additionnel par rapport à une personne voyante.
NVDA est développé par NV ACCESS avec des contributions de l’ensemble des utilisateurs. En restituant l’information par synthèse vocale ou en Braille, NVDA permet aux personnes aveugles et mal-voyantes d’utiliser le système d’exploitation Windows ainsi que beaucoup d’applications disponibles dans cet environnement.

 

 

Catégories
Merci de m'enlever des points

Retour sur le PARIS OPEN SOURCE SUMMIT

paris-open-source-summitLes 18 et 19 Novembre dernier s’est tenu le Paris Open Source Summit, le POSS pour faire plus simple. Un événement mis en place sur deux jours, chargés en contenu, qui a rassemblé la plupart des acteurs du secteur pour nous dévoiler le maximum d’informations sur le monde du libre.

On vous présente donc un petit retour sur cette manifestation :

Dans un premier temps, qu’est ce que c’est ? Le POSS se présente comme le 1er événement européen Libre et Open source, c’est le résultat de la fusion entre deux salons emblématiques du libre, Solutions Linux et Open World Forum.

Première édition donc en 2015, et une manifestation attendue par plus 5000 visiteurs, même si au final l’affluence n’a pas eu l’effet escompté, en partie en vue des tragiques incidents du 13 Novembre à Paris et un contexte sécuritaire qui a largement perturbé l’événement.

Cependant c’est la première fois qu’en France se tenait une représentation d’une telle envergure autour du numérique avec un total de 150 exposants et plus de 200 conférences sur des thématiques phares comme : Le cloud, le data, les communautés ou encore les tendances technologiques.

Le coté business était aussi à l’honneur avec plusieurs interventions de directeurs de grandes sociétés comme le DSI de PSA Peugeot Citroën qui est venu évoquer sa stratégie en matière de Cloud Open Source. De plus une étude réalisée par le Cabinet PAC à l’occasion de cette manifestation a permis d’impressionner les plus sceptiques en affirmant une hausse à 6 milliards d’euros le poids du secteur en 2020.

En bref, le Paris Open Source Summit a réussi pour sa première édition à rassembler une majeur partie de l’écosystème du libre et de l’Open Source, autour de sujet concrets, mais aussi à participer fortement à la lutte pour un numérique libre. On attends avec impatience la prochaine édition.

Petite vidéo de présentation de l’événement, même s’il est déjà passé :