Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes

Peertube, une révolution libre pour les vidéos en ligne

Et si pour diffuser des vidéos vous preniez une solution libre ?

Peertube Logo

Un fonctionnement inspiré du P2P

Youtube est un serveur centralisé chez Gogole. Toutes les données sont situées sur un seul endroit, elles appartiennent à celui qui a les moyens de garder ces données.

Schéma-Serveur

PeerTube fonctionne différemment. En s’inspirant de la logique du pair à pair ou peer to peer (P2), Peertube permet à chacun d’héberger une partie de la vidéo lue. De ce fait, la vidéo n’est pas lue et stockée seulement à un endroit, mais à plusieurs endroits en même temps ce qui économise de la bande passante.

Ensuite, deuxième caractéristique intéressante, le fait de pouvoir créer soi-même une instance de PeerTube sur son serveur personnel. À la manière d’un Mastodon et de son millier d’instances réparties dans le monde entier qui dialoguent entre elles, PeerTube propose d’installer son propre PeerTube et de partager son contenu avec tout le monde

Schéma-PeerTube

Quand est-ce que ça sort ?

La version de développement de PeerTube est disponible ici :

N’hésitez pas à suivre le développement, interagir avec le développeur afin qu’il puisse améliorer PeerTube ! PeerTube est financé grâce à la campagne de dons intitulée « Contributopia » initiée par Framasoft. La sortie de PeerTube est prévue pour mars 2018.

Catégories
Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes

Une distribution pour la musique, Librazik !

Les distributions GNU/Linux se comptent par centaines, et certaines sont spécialisées. C’est le cas de LibraZik, spécialisée dans la production audio.

LibraZik ?

« LibraZiK studio audio » est un système audio-numérique complet et libre pour les œuvres musicales. LibraZiK est un projet qui a pour objectif de fournir un système robuste, prêt à l’emploi, avec une documentation à jour, aux francophones souhaitant créer de la Musique Assistée par Ordinateur (M.A.O.).

La première version de LibraZik était basée sur Debian Jessie. « LibraZik-2 », sortie en novembre 2017 inaugure les versions basées sur Debian Stretch.

logo-librazik

Pour quoi faire ?

Vous pourrez apprendre, enregistrer, éditer, jouer, analyser, parfaire, … la musique, bref, créer des tas de choses musicales à l’aide de votre ordinateur.
 lzk-menu-demarrage

Le « live » de LibraZiK a été refait et permet toujours de tester LibraZiK sur une clé USB ou un DVD sans l’installer. Ce « live » tourne sur un noyau basse-latence, ce qui le rend apte à travailler la musique de façon confortable.

LibraZiK est fournie en version 64 bits et en version 32 bits (principalement pour pouvoir fonctionner sur de vieilles machines) et possède plus de 1000 logiciels dédiés à la production audio. S’il manquait quelque chose, n’hésitez pas à venir le dire sur un des nombreux canaux de communication mis à votre disposition.

N’hésitez pas à consulter le blog de la distribution pour vous tenir au courant des différentes mises à jour !

Si des initiations à la Musique Assistée par Ordinateur avec Linux vous intéressent, des événements comme les JDLL sont régulièrement organisés.

Catégories
Médias

Nothing to Hide : Êtes-vous sûrs que vous n’avez rien à cacher ?

L’intrusion dans la vie privée des citoyens par le biais des outils numériques est une thématique préoccupante… Êtes-vous sûrs que vous n’avez rien à cacher ?
NOTHING TO HIDE (Oct. 2016) est un documentaire sur la surveillance de masse, sorti sous licence Creative Commons le 30 septembre 2017.


Synopsis

Pour démontrer l’intrusion constante dans la vie des citoyens, Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic, deux journalistes basés à Berlin, ont piraté le téléphone et l’ordinateur d’un jeune artiste n’ayant « rien à cacher » pendant un mois. Ils ont demandé à un hacker et à une analyste de deviner à qui ils appartiennent, de définir cette personne et de trouver si elle est aussi irréprochable qu’elle le prétend…

Présentation

On ne sort pas indemne de ce genre de film. Tout d’abord parce qu’il traite d’une question présente au quotidien dans nos vies, nos outils numériques nous espionnent-ils ? Peut-on leur faire confiance ? L’informatique et tous ses outils (y compris les smartphones) font-ils partie d’une économie de la confiance ou d’une économie du trafic de données personnelles ? À travers ce jeune artiste, nous découvrons que nos outils numériques détiennent une quantité importante d’informations, souvent intimes… À qui cela sert-il ? Comment reprendre le contrôle sur ces outils et nos données personnelles ?

Où le voir ?

Le film est disponible en licence Creative Commons (by NC ND) et peut être visionné sur cette adresse :
https://nothingtohidedoc.wordpress.com/nothing-to-hide-french-high-quality/
À noter qu’il est tout à fait possible de rallonger la longue liste des structures programmant ce film pour une diffusion publique afin d’en discuter en public, d’animer des débats…
Le film est mis gratuitement sur internet, mais sa réalisation n’échappe pas aux contraintes financières de la production audio-visuelle. Chacun est donc libre de faire une donation ici : https://www.leetchi.com/c/project-nothing-to-hide

Quelques références

Afin d’aller plus loin, voici quelques références.