Google… le meurtrier de masse!

Combien de fois n’avons nous pas déplorer la perte d’un  logiciel ou d’une fonctionnalité? combien de fois n’avons nous pas déprimé en voyant que ce géant avalait un software qui nous était important?

En avez vous fait le deuil?

Non hein? Vous n’êtes pas les seuls dans ce cas là !

Un américain nommé Cody Ogden a voulu dénoncé la façon dont les sociétés numériques disparaissent quand leur nombre d’utilisateurs n’augmente plus. Ainsi fut créer le site “killed by google”

Si vous souhaitez vous recueillir je vous laisse le lien

https://killedbygoogle.com/

Le site a créée un engouement d’un style nouveau: les internautes ont rédiger des épitaphes et des discours poignants sur les logiciels qui les avait marqué par leur praticité , leur design intuitif ou tout simplement parce que les internautes les utilisaient depuis longtemps. Amères , démoralisés ou juste triste, ces petits discours nous ont montré que l’humain est capables d’empathie même envers des outils qui s’apparentent alors à une sorte de doudou ou de compagnon du quotidien. Ainsi la perte de ce doudou devient difficile.

 

Même si vous n’avez pas besoin de vous recueillir,le site en vaux le coup , ne serait ce que par curiosité et le travail de mémoire en essayant de chercher de quel  type de service il s’agissait

 

L’image de mise en valeur  est une image libre de rawpixels.com: https://www.pexels.com/photo/woman-in-black-long-sleeved-cardigan-1670555/

Un commentaire

  1. Merci pour ce cimetière des app google, juste pour nous rappeler que derrière certains succès il y a aussi beaucoup de tentative. Donc avant de trouver la «killer app» il y a des chances qu’on ai des «apps killées».
    Même remarques formelles que le précédent article: accroche trop courte et généraliste, liens non cliquables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.