L’histoire de PGP : le système de chiffrement open-source

La protection de la vie privée sur le net est un sujet très actuel et les données personnelles sont une véritable mine d’or pour les autorités, le gouvernement, les GAFAM ou encore les cyber-espions. Tout cela nous mène souvent à la question : comment protéger ses données ?

Afin de protéger vos mails, et toute autre information présente sur votre ordinateur ou smartphone, différents logiciels existent permettant de crypter vos données. C’est le cas de PGP (pour Pretty Good Privacy), un logiciel de chiffrement cryptographique qui a donc pour but de protéger toutes vos informations.

Un petit peu d’histoire ?

Philip R.Zimmermann

C’est en 1991 que le scientifique américain Philip R.Zimmermann finalise la version PGP 1.0 et met à disposition pour la première fois dans le monde un logiciel de chiffrement fondé sur la technique de la clé publique, et donc, libre. A savoir, cela a été très mal reçu par le gouvernement des États-Unis qui a comparé sa création à une arme “non-exportable”. S’en est suivi l’ouverture d’une enquête criminelle de trois ans des douanes américaines à son encontre pour “violation des restrictions sur l’exportation de logiciels de cryptographie.”

La société RSA, qui disposait du brevet de l’algorithme sur lequel PGP était fondé, a demandé l’arrêt de sa diffusion. Un an plus tard, c’est grâce à une communauté internationale de développeurs que la version PGP 2.0 voit le jour hors des États-Unis en trois langues différentes.

En 1993, PGP devient alors le premier standard mondial de cryptographie. 

Particulièrement utilisé pour la protection lors d’échanges d’emails, PGP utilise à la fois le chiffrement symétrique et le chiffrement par clé publique.

En plus d’offrir une sécurité des données, il offre un service de signature numérique qui garantit l’intégrité des données et l’authenticité de l’expéditeur.

Dans quels programmes utiliser PGP ?

Je recommande le programme Enigmail qui est une extension permettant le chiffrement des courriels et authentification OpenPGP de Thunderbird (application de messagerie électronique libre).

Mais il en existe de nombreux autres, comme GNUPGK, PGP DESKTOP, PROTONMAIL…

Un commentaire

  1. Merci pour cette présentation de PGP.
    * Quelles différences entre PGP et GPG?
    * Dans les dernières versions de Thunderbird, il n’est plus nécessaire d’installer enigmail, openpgp est intégré par défaut
    * Attention en Français, on n’utilise pas le terme de crypter mais chiffrer (crypter c’est mettre en crypte)
    * Est-ce qu’on pourrait pas avoir des liens pour aller un peu plus loin sur les sources de cet article et pour aller plus loin côté pratique (par exemple les pages dédiées de l’EFF?
    * Est-ce que c’est un sujet que vous avez abordé ou aller approfondir dans colibre?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 + onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.