Utiliser des logiciels libres pour une foire au vin

Mardi 24 novembre 18h, un ami viticulteur me demande des conseils pour une communication électronique à envoyer pour… le 24 novembre! La foire au vin 2020 de Cornas, en Ardèche, prévue initialement les 5 et 6 décembre 2020 est annulée (en raison de l’épidémie du coronavirus). Cependant, la visite et l’achat en cave sont possibles dans le strict respect des règles sanitaires.

Il n’y a plus de foire à proprement parlé mais la possibilité de venir en cave, acheter du vin. Il a pris du retard dans sa communication et son besoin urgent est  :

  • pouvoir proposer des commandes de vin en ligne pour le retrait ou la livraison à domicile,

  • permettre la prise de RDV pour déguster le vin les 5 et 6 décembre.

     

Il n’y a pas de temps à perdre, les outils doivent être faciles à prendre en main pour un amateur en communication digitale et en logiciel libre. Ma petite voix me crie : framasoft, framasoft!

1- Pour la prise de RDV, je conseille Framadate : “outil de création de sondages et de planification de rendez-vous“.

Avantages : Le sondage est accessible par un simple lien, on peut cacher les saisies des autres utilisateurs et il n’est pas nécessaire de s’inscrire.

Inconvénients : il n’est pas possible de supprimer l’option « si nécessaire » et les commentaires saisis sont « public ».

2- Pour la commande de vin, je lui conseille Framaforms : « Créez rapidement et simplement des formulaires en ligne ».

Avantages : simple lien sans inscription, une base de données de commande en ligne, la possibilité de s’inspirer d’autres formulaires créés par d’autres entrepreneurs.

Inconvénients : impossible de faire des calculs et d’afficher le total de la commande (l’option formule est inutilisable ou trop complexe dans le temps imparti).

3- Communiquer l’information à ses clients : le mail est rédigé via son outil de messagerie (outil censuré dans cet article car il n’est pas libre) avec un rappel des bonnes pratiques de la netiquette à savoir : utiliser le champ cci, prévoir le texte en brut et non en html.

La communication lancée et l’urgence levée, on se donne rdv pour la prochaine étape : la mise en place d’une newsletters avec Mailtrain.

Heureuse d’avoir pu utiliser mes récents apprentissages, je repars avec un millésime 2014!

Personne n’a dit que les conseils libres étaient gratuits :-)

(2 commentaires)

  1. Merci pour cet article. A posteriori : qu’a donné l’usage de ces outils?
    Pour l’étape d’après (sortir de l’urgence), est-ce que ça ne vaudrait pas le coup d’utiliser des outils en ligne à soi : Je pense notamment à Nextcloud avec deux extensions : Appointement (Rendez-vous) et Forms (Questionnaires) qui permet de récolter des données pour les traiter rapidement mais aussi pour les exporter en csv, donc en tableau … pratique alors pour faire des calculs). Mais pour la commande en ligne, certainement que le détour par une solution ouverte de e-commerce est à regarder de plus près.
    Et il est bon le vin?

    1. L’utilisation de ces logiciels a bien marché et il a bien l’intention de les réutiliser. Je lui ai parlé de nexcloud, surtout pour la partie hébergement de fichiers dans un premier temps. Pour la solution de e-commerce tu pensais à quoi? A dolibar?
      Super bon le vin, faut que je trouve un moyen d’en avoir une autre gratos lol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.