Auteur : Georges Ferreira

Le début d’un roman à compléter

Le soleil s’était endormi en demi-teinte aux écarts des sillons aux bois mordorés… Lui était enfoui sous les ramures. Sa chair adoptait le décor. Quelque fois, le son des hiboux venait perturber les murmures noctambules de la nature. Un halo bleu persistait encore dans les tanières… En haut, la structure des branches en étoile masquait partiellement le ciel… On pouvait percevoir sur sa peau lumineuse des veines turgescentes, tandis que des nuages de vie s’échappait avec frictions irrégulières de ses lèvres pelucheuses. C’était pour lui que les arbres se courbaient. C’était pour lui que brillait la lune croulante… C’était pour

Continuer la lecture

Du Folk Dans Mon Baladeur Numérique

Un peu de soleil. Du folk dans mon iPod. Ma démarche est nonchalante. Autour de moi, la ville semble désertique… On se croirait à « Big Tuna » ou quelque part dans les recoins d’une Amérique profonde, pré-mondialisation, l’étalonnage des films de David Lynch en moins. Pas un seul gaillard à pipe du dimanche à l’horizon, pas de vieilles ménagères impatientes en attendant le bus, recouvertes d’un de ces trench-coats traditionnels. Jean évasé, lunettes Aviator, je me laisse porter par des guitares, une mélodie vocale et des percussions lentes, à la recherche d’une esthétique particulière dans mon panorama -un exotisme,

Continuer la lecture

Le “LHC” en open source: Libérer l’infiniment petit

Depuis quelques années, la recherche en physique fondamentale subit une avancée astronomique, dans tous les sens du termes. D’abord grâce au satellite hypersensible WMAP -puis son cousin, le satellite PLANCK- qui est parvenu à prendre un cliché de l’univers lorsqu’il n’était qu’un bébé d’à peine 380 000 ans (cette période déterminante où les premiers photons, les particules de la lumière, ont été émis.) Enfin et surtout grâce au plus gros collisionneur de particules jamais inventé, le “LHC”, qui a déjà découvert le fameux et tant espéré boson de “Higgs”, qui explique pourquoi et comment les objets ont une masse. Comprendre

Continuer la lecture

QUAND LES INVENTEURS DE L’ÉCOLOGIE LIBRE EXPRIMENT LEUR TALENT

  Lorsque plusieurs créateurs se réunissent pour proposer leurs innovations lors du “POC21” (la conférence de Paris sur les changements climatiques) , il se dessine une nouvelle tendance: l’alliance entre l’écologie, l’autonomie, et l’accès libre aux méthodes de fabrication. Les prototypes qui ont été présentés pendant l’événement se nomment des DIY ( “Do it yourself !” ), un anglicisme qui, comme il l’indique explicitement, incite les individus à refabriquer eux-mêmes ces innovations. Voici ici deux dispositifs, qui ont marqués l’événement en septembre dernier, aussi bien pour leur côté pratique au quotidien que pour leurs atouts écologiques…

Continuer la lecture

L’IMPRESSION LIBRE EN TROIS DIMENSIONS : LE PROJET “REPRAP”

A l’origine de l’imprimante 3D, un projet un peu décalé, qui touche autant aux vieux fantasmes du monde de la science fiction qu’au génie de l’informatique, de la nanotechnologie, des avancées de la physique quantique ou du bricolage… Dans sa forme libre, la technologie est actuellement la mieux représentée par le projet “REPRAP”, une imprimante 3d auto-réplicative, c’est-à-dire qui peut produire elle-même une partie des pièces qui la constitue.

Continuer la lecture