Catégories
Colibre, la Promo Conférences, débats, ateliers Univers libre

Handitopie 2019 : un évènement enrichissant

C’était le samedi 22 juin, au centre social de La Carnière à Saint-Priest. A eu lieu Handitopie, un évènement orienté sur l’accessibilité et le libre, animé par des ateliers et des présentations avec la présence d’Open Street Map, Natbraille, ou encore l’Aldil. La démonstration lors de l’atelier BD de Philippe et de Gilles, deux adhérents du centre social, a également eu un franc succès.

Catégories
Colibre, la Promo Humour, détente, loisirs et culture Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Univers libre

Colib’Art : Appel à artistes

Tu aimes dessiner, faire de la musique, mixer, réaliser, ou, tout simplement, créer ? Tu utilises des logiciels libres ?

Si tu peux répondre un grand OUI, nous sommes faits pour se rencontrer !

Catégories
Humour, détente, loisirs et culture Médias Univers libre

Le libre sur nos écrans

Philippe Borrel, réalisateur de films documentaires, comme «L’urgence de ralentir» ou encore «Un monde sans humains», éclaire un sujet qui nous intéresse grandement : le libre.
En effet,«La bataille du libre», coproduit par Temps Noir et Arte, met en relief l’enfermement de la propriété intellectuelle qui touche le domaine technologique mais aussi les mondes pharmaceutique et agricole. On y retrouve des noms connus de la scène du libre, tels que l’inévitable Richard Stallman, et des témoignages qui appuient le débat.
Le film a déjà pu être projeté en avant-première à Fontaine et à Nantes. Dans la continuité, un rendez-vous se fera ce week-end à la Maison du Libre et des Communs le 9 Février 2019 à 14h30 à Paris.

Bonne nouvelle pour ceux qui ne pourront pas y être, une version condensée – 56mn sur les 87mn de la version cinéma – sera diffusée sur Arte la semaine prochaine, plus exactement le mardi 12 février à 23h45 sous un autre nom, celui de «Internet ou la révolution du partage». Le documentaire sera aussi disponible sur le site internet de la chaîne ainsi que sur son service de vidéo à la demande et DVD dans la nuit-même jusqu’au 19 avril 2019.

Chers colibristes et chers lecteurs, je vous laisse profiter de la bande-annonce en attendant mardi prochain :

Pour visionner la bande-annonde du film en version longue : peertube.social
Source image

Catégories
Colibre, la Promo Conférences, débats, ateliers Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes

Jeudis du Graphisme : Atelier Gégé

Les colibriennes sont de retour pour un atelier à la Maison Pour Tous – Salle des Rancy dans le cadre des Jeudis du Graphisme. Pour nous suivre dans cette aventure, rendez-vous le Jeudi 31 Janvier à 19h.
Cette séance consistera à vous présenter Geektionnerd GeneratorGégé pour les intimes – afin de réaliser des cases de bande dessinée à l’aide d’une bibliothèque d’images libre. Humour, intrigue, fantaisie… Nous serions ravies de vous voir nombreux et de découvrir vos histoires.

A vos marques, prêt, créez !

Informations :
Maison Pour Tous – Salle des Rancy, 249, Rue Vendôme, Lyon 6e Arrondissement, Lyon, Métropole de Lyon, Circonscription départementale du Rhône, Auvergne-Rhône-Alpes, France métropolitaine, 69003, France

Catégories
Univers libre

Du libre pour l’ingénierie de demain

  Circuit électrique, programmation, bases de données, schémas … Les logiciels sont au centre des études dans les lycées technologiques. Cependant, dans les monde de l’ingénierie, les logiciels propriétaires de qualité peuvent avoir un coût conséquent. Par exemple, pour les professionnels, une licence du logiciel SolidWorks (logiciel de conception assistée par ordinateur) peut s’élever à un près de 15 000€ l’année, et ce n’est que pour un seul logiciel. Dans l’enseignement, le logiciel libre se présente donc comme une solution, d’un point de vue financier mais aussi pédagogique.

  J’ai rencontré deux enseignants du lycée privé La Mache, situé dans le 8e arrondissement de Lyon, où l’on enseigne les Sciences et Technologie de l’Ingénieur et du Développement Durable. Laurent Combe, professeur de spécialités Energie Environnement et Système Informatique et Numérique et Florian Bernard, professeur de spécialités Innovations Technologiques et Eco-conceptions, essaient d’intégrer les logiciels libres lors de leur cours.

Quels sont les logiciels utilisés lors de vos cours/travaux pratiques ? 

L.C. – Nous utilisons LibreOffice (Writer et Calc), MySQL comme base de données, Arduino pour découvrir la programmation, Fritzing pour faire du schéma électronique orienté Arduino, Q_ElectroTech pour les schémas électriques et KiCad comme logiciel de schéma électronique.

Depuis combien de temps utilisez-vous les logiciels libres ?

L.C. – J’utilise LibreOffice depuis une dizaine d’années et cinq ans pour les autres.

F.B. – Pour ma part, j’utilise les logiciels libres depuis deux ans.

Les élèves ont-ils conscience qu’ils travaillent sur des logiciels libres ? Sont-ils informés des enjeux du libre ? 

L.C. – Les élèves savent qu’ils manipulent des logiciels libres pour LibreOffice, Linux, Arduino et MySQL. Ils sont au courant des enjeux du logiciel libre – nous avons une belle affiche dans la salle de travaux pratiques sur le sujet – mais je ne suis pas sûr que cela les intéresse ! En revanche, un groupe d’élèves en Terminale fait un exposé sur les logiciels libres.

Les logiciels au sein du lycée La Mache

 

Quel est votre ressenti par rapport à l’utilisation de ces logiciels ? Quel est l’intérêt pour vous d’utiliser des logiciels libres dans un lycée ?

L.C. – Je n’ai rien à dire contre vu que je suis sous Linux chez moi depuis dix ans et que je défend le logiciel libre malgré les galères récurrentes (comme pour paramétrer mon scanner de négatif sous Ubuntu). Les élèves ne se posent pas de question tant que le logiciel fonctionne. Ils savent juste que je peux plus facilement les aider sous LibreOffice que sur Word par exemple.

F.B. – L’intérêt aussi pour les lycéens est de pouvoir les télécharger librement et de s’entraîner chez eux.

On espère que les élèves communiqueront sur ces logiciels et participeront à l’évolution des entreprises.

Pensez-vous qu’il y ait une possibilité pour les entreprises de se tourner vers des licences libres ?

F.B. – L’objectif de la formation des élèves sur ces logiciels est justement de pouvoir les implanter en entreprises. Plus la génération des élèves s’intégrera dans le milieu professionnel plus on espère que les entreprises favoriseront l’utilisation des logiciels libres. On espère que les élèves apporteront cette nouveauté et participeront à l’évolution des entreprises.

L.C. – Il faut développer le libre et faire comprendre les enjeux économique et liberticide qui se cachent derrière les multinationales de l’informatique, combat difficile mais au moins ils connaissent un peu l’existence du logiciel libre. Il y aurait un enjeu économique par exemple en abandonnant MicrosoftOffice pour LibreOffice mais le lycée et beaucoup de professeurs ne sont pas d’accord, ils préfèrent payer les licences !