Campus du Libre 2022 : qui était présent ?

Comme chaque année, le stand de la licence professionnelle CoLibre s’est installé au Campus du libre, salon axé sur les logiciels libres, organisé par des personnes du milieu universitaire.

Cette année, l’édition était placée sous le signe de l’accessibilité. Les objectifs étaient donc de faire découvrir le domaine des logiciels libres tout en montrant que celui-ci est inclusif et facile d’utilisation. L’évènement fut le lieu de rencontre d’adeptes du libre venant témoigner de leurs expériences, d’associations spécialisées dans le domaine, de formations et de personnes curieuses souhaitant s’informer sur le sujet.

Le samedi 26 novembre, le campus de l’INSA a donc généreusement accueilli les différents stands, et mis à disposition quelques salles et un amphithéâtre pour assurer le déroulé des conférences et ateliers.

Quels stands a-t-on pu retrouver ?

Open Source Politics :

Open Source Politics installe, pour des villes ou des collectivités, un logiciel libre nommé « Decidim », développé à l’origine par la ville de Barcelone. Ce logiciel a pour but de faire participer plus activement les habitants à une prise de décision importante. Le Sénat utilise par exemple le logiciel pour permettre aux citoyens de proposer des pétitions. Une fois que celles-ci atteignent un certain seuil de signatures, le texte passe obligatoirement en lecture devant les sénateurs. La ville de Lyon aussi a utilisé Decidim afin de faire voter l’utilisation de son budget participatif aux habitants.

Oma-Radio :

Oma-Radio est un système de radio portable permettant de faire de la radio depuis n’importe où. L’objectif est de permettre à tous de s’initier, tout en produisant un contenu de qualité professionnel. Le 26 novembre la radio itinérante c’est donc installé sur le Campus du Libre pour couvrir l’évènement. Plusieurs étudiants de la licence CoLibre ont d’ailleurs pu s’installer derrière les micros et prendre le contrôle de la radio pendant quelques heures (je vous invite à écouter les replays ici → https://radionimaitre.oma-radio.fr/#podcasts )

Framasoft :

Framasoft est une association spécialisée dans l’éducation et l’émancipation numérique. L’association souhaite agir sur les consciences et dénoncer l’impact du numérique sur nos quotidiens. Son objectif est donc de présenter une utilisation seine d’internet, respectant les données personnelles. Ainsi, l’association propose des outils libres et faciles d’utilisation, pour remplacer en douceur les logiciels un peu trop désireux d’informations privées.

Le Ploss-RA :

Le Ploss-RA est une association regroupant des entrepreneurs et des entreprises du milieu du logiciel libre et de l’Open source. Ses actions mettent l’accent sur trois points-clés : emploi, business et promotion. Ses objectifs sont de développer et de solidifier l’écosystème du libre, en lui offrant de la visibilité. L’association planifie régulièrement des rencontres, échanges et évènements rassemblant les acteurs du libre de la région.

L’Aldil :

L’ALDIL est une association lyonnaise promouvant les logiciels libres sous toutes leurs formes. L’association propose régulièrement des Install Party, pour ceux d’entre vous n’ayant pas encore la chance d’avoir mis leur PC sous Linux. Les membres organisent également des « Entraides et Bidouilles », de petits ateliers permettant aux participants de poser leurs questions et de régler d’éventuels problèmes liés aux logiciels installés sur leur Pc.

S2S :

S2S est un projet ayant pour but de rassembler toutes les vidéos sous-tirées et en langue des signes, accessibles aux sourds et malentendants. Ces vidéos sont ensuite mises sur peertube, à l’adresse : https://peertube.s2s.video. Ainsi, une personne sourde ou malentendante pourra regarder plusieurs vidéos de son choix, sans se faire noyer par du contenu non-accessible. Le projet a besoin de visibilité, par conséquent, si vous connaissez des associations, institutions ou entreprises possédant des vidéos correctement signées, n’hésitez pas à leur dire de prendre contact avec les membres du projet S2S.

Tous ces stands et bien plus encore étaient présents au salon. Si vous souhaitez en apprendre plus, je vous invite à consulter les sites internet de chacun des stands présenté, et à vous rendre au Campus du Libre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.