ICANN prend la main des utilisateurs

orghttps://colibre.org / https://moodle.colibre.org
Vous être vous déjà demandé la signification “.org” ?
Pourquoi Colibre utilise ce répertoire, pas “.com”, “.fr”… ?

« .fr », « .com » « .org » « .kr »
En fonction du but du site, celui-ci utilise différentes l’extensions. Parmi celles-ci, notamment “.org” est un répertoire destiné aux organisations à but non commercial. Cependant une compagnie privée a acheté l’extension, alertant les organisations qui utilisent ce domaine. Après quelques mois de résistance des défenseurs, ICANN se met du côté des utilisateurs.

La nouvelle décision de ICANN après la résistance des défenseurs

Cette extension étant gérée par PIR, une association à but non lucratif, utilisation de « .org » avait été privilégiée pour les organisations non lucratives. Parallèlement, il est ouvert à tous sans restriction depuis 2019. Cependant, il y a quelques mois, ce domaine a été vendu par une société d’investissements qui s’appelle Ethos Capital. (plus d’information dans l’article précédent : https://colibre.org/lextension-org-rachetee-par-une-societe-dinvestissement/)

sell

En parallèle, la décision de ICANN est apparu comme un souci. (ICANN est une société d’attribution des noms de domaine et des numéros sur interne.) Dans ce contexte, ICANN occupe une fonction importante quand on considère sa décision de supprimer le plafond relatif aux frais de renouvellement pour les utilisateurs de .org. C’est la raison pour laquelle de nombreuses ONG craignent que l’achat de l’extension “.org” entraîne l’augmentation de frais.

L’environnement de « .org » a changé vers l’augmentation des frais

En janvier et mars de cette année, les défenseurs d’internet ont créé une coopérative pour lutter contre la cession du répertoire “.org” et proposer une alternative. La coopérative est composée de plusieurs personnes connues comme Katherine Mather, également fondatrice de ICANNE mais aussi la directrice générale de la Wikimedia. De surcroît, la coopération veut que l’ICANN empêche cette vente en raison d’un droit de veto qui permet d’y s’opposer.

En réponse à la manifestation du mois de mai, l’ICANN a contesté la cession du répertoire “.org” le 30 avril 2020. Elle croit que ce type de rachat peut perturber l’environnement numérique. Le statut de cette extension à but non lucratif pourra éventuellement être modifié par les sociétés lucratives telle que ETHOS CAPITAL.

Les utilisateurs ont défendu leur droit

Avec la décision de ICANN, l’obtention de l’extension “.org” sera difficile pour « Ethos Capital ».

En tant qu’étudiant de Colibre, cette tentative de cession nous permet de réfléchir aux changements de l’environnement numérique. Cette fois, la déesse de victoire est du côté des utilisateurs. En considérant les changements de la société numérique, il faut toujours faire attention aux tentatives touchant aux droits des utilisateurs.

On peut dire que .org se pose aussi dans la même veine que les logiciels libres. Nos droits sont dus à notre veille afin des les protéger.