Du libre pour l’ingénierie de demain

  Circuit électrique, programmation, bases de données, schémas … Les logiciels sont au centre des études dans les lycées technologiques. Cependant, dans les monde de l’ingénierie, les logiciels propriétaires de qualité peuvent avoir un coût conséquent. Par exemple, pour les professionnels, une licence du logiciel SolidWorks (logiciel de conception assistée par ordinateur) peut s’élever à un près de 15 000€ l’année, et ce n’est que pour un seul logiciel. Dans l’enseignement, le logiciel libre se présente donc comme une solution, d’un point de vue financier mais aussi pédagogique.

  J’ai rencontré deux enseignants du lycée privé La Mache, situé dans le 8e arrondissement de Lyon, où l’on enseigne les Sciences et Technologie de l’Ingénieur et du Développement Durable. Laurent Combe, professeur de spécialités Energie Environnement et Système Informatique et Numérique et Florian Bernard, professeur de spécialités Innovations Technologiques et Eco-conceptions, essaient d’intégrer les logiciels libres lors de leur cours.

Quels sont les logiciels utilisés lors de vos cours/travaux pratiques ? 

L.C. – Nous utilisons LibreOffice (Writer et Calc), MySQL comme base de données, Arduino pour découvrir la programmation, Fritzing pour faire du schéma électronique orienté Arduino, Q_ElectroTech pour les schémas électriques et KiCad comme logiciel de schéma électronique.

Depuis combien de temps utilisez-vous les logiciels libres ?

L.C. – J’utilise LibreOffice depuis une dizaine d’années et cinq ans pour les autres.

F.B. – Pour ma part, j’utilise les logiciels libres depuis deux ans.

Les élèves ont-ils conscience qu’ils travaillent sur des logiciels libres ? Sont-ils informés des enjeux du libre ? 

L.C. – Les élèves savent qu’ils manipulent des logiciels libres pour LibreOffice, Linux, Arduino et MySQL. Ils sont au courant des enjeux du logiciel libre – nous avons une belle affiche dans la salle de travaux pratiques sur le sujet – mais je ne suis pas sûr que cela les intéresse ! En revanche, un groupe d’élèves en Terminale fait un exposé sur les logiciels libres.

Les logiciels au sein du lycée La Mache

 

Quel est votre ressenti par rapport à l’utilisation de ces logiciels ? Quel est l’intérêt pour vous d’utiliser des logiciels libres dans un lycée ?

L.C. – Je n’ai rien à dire contre vu que je suis sous Linux chez moi depuis dix ans et que je défend le logiciel libre malgré les galères récurrentes (comme pour paramétrer mon scanner de négatif sous Ubuntu). Les élèves ne se posent pas de question tant que le logiciel fonctionne. Ils savent juste que je peux plus facilement les aider sous LibreOffice que sur Word par exemple.

F.B. – L’intérêt aussi pour les lycéens est de pouvoir les télécharger librement et de s’entraîner chez eux.

On espère que les élèves communiqueront sur ces logiciels et participeront à l’évolution des entreprises.

Pensez-vous qu’il y ait une possibilité pour les entreprises de se tourner vers des licences libres ?

F.B. – L’objectif de la formation des élèves sur ces logiciels est justement de pouvoir les implanter en entreprises. Plus la génération des élèves s’intégrera dans le milieu professionnel plus on espère que les entreprises favoriseront l’utilisation des logiciels libres. On espère que les élèves apporteront cette nouveauté et participeront à l’évolution des entreprises.

L.C. – Il faut développer le libre et faire comprendre les enjeux économique et liberticide qui se cachent derrière les multinationales de l’informatique, combat difficile mais au moins ils connaissent un peu l’existence du logiciel libre. Il y aurait un enjeu économique par exemple en abandonnant MicrosoftOffice pour LibreOffice mais le lycée et beaucoup de professeurs ne sont pas d’accord, ils préfèrent payer les licences !