Candidature spontanée – la lettre de motivation

Vous ne trouvez pas d’offre de stage qui corresponde à votre profil? Vous avez ciblé des entreprises qui vous inspirent et qui partagent vos valeurs? Optez pour la candidature spontanée!

Comme pour un bon film ou un bon roman, l’objectif est d’attirer l’attention du recruteur immédiatement, attiser sa curiosité et faire en sorte quà la fin de sa lecture il décroche son téléphone et vous propose un RDV! Voici ses 5 conseils pour optimiser vos chances de réussite.

  1. Les bases
    • Votre interlocuteur : idéalement vous avez récupéré son nom et son prénom. Se renseigner pour obtenir cette information si vous ne l’avez pas.
    • Un objet : énoncer clairement l’objet “Candidature spontanée pour un poste de …”
    • Parler au présent et au futur mais éviter le conditionnel.
    • Une page maximum
    • Une écriture simple, soignée et des phrases courtes
    • Faire relire pour supprimer les dernières fautes
    • Prendre un avis extérieur,  surtout pour la première lettre
  2. 3 parties : vous, elle et votre collaboration
     
    • Votre présentation  : vos compétences, votre expérience, votre cursus, donner des détails, des exemples, des chiffres. Mettez-vous à la place du recruteur, aidez-le à cerner  vos compétences et à vous “visualiser”.
    • L’entreprise : qui est-elle? Que savez-vous d’elle? Quels sont les projets qui vous plaisent? Pourquoi vouloir travailler avec elle? Donnez lui des exemples de ce que vous aimez, dans ses valeurs, dans ce que vous avez lu/vu/entendu d’elle.
    • Votre collaboration :  montrez à cette entreprise que vous la connaissez et que vous pouvez lui apporter un plus,  grâce à vos compétences. Proposez-lui d’ores et déjà des idées de collaboration. Projetez-vous, imaginez que vous y êtes déjà et ce que vous pourriez y faire. Donnez-lui envie de vous recontrer.
  3. Sortir du lot
    Les entreprises reçoivent beaucoup de mails et de candidatures, vous devez être original sans en faire trop…Utiliser des mots qui sortent un peu de l’ordinaire… Par exemple les mots “compétent”, ” dynamique” sont très courant. Sortez du lot, utilisez plutôt des mots comme “qualifié”, comme “consciencieux”. Pour aller plus loin, vous pouvez utiliser le champ lexical de l’entreprise et lui parlez avec ses mots à elle.
  4. Suivre vos candidatures et relancer le recruteur 
    Laissez lui 7/10 jours puis relancez l’entreprise. Vous avancerez dans vos démarches et surtout vous marquerez votre motivation à obtenir une réponse, un RDV ou un retour sur votre candidature. En plus, vous serez dans sa base de données de candidat. Elle pourrait bien revenir vers vous le jour où elle en aurait besoin. Si vous avez plusieurs candidatures en cours, pour mieux organiser vos recherches vous pouvez utiliser un tableur. Dans ce tableur de suivi, indiquez par exemple : l’entreprise, la date d’envoi, la date de relance et si vous avez reçu une réponse.
  5. Quoiqu’il se passe, continuer à postuler
    Vos compétences sont forcément utiles à une structure qui vous correspond et vous la trouverez en …candidant. C’est un peu comme au loto “100% des gagnants ont tenté leur chance!”. Alors, on en revient à ses compétences, à ce qu’on sait faire et on recommence à la première étape de cet article.

Bon courage à tous pour la recherche de votre stage (ou emploi) et gardez la motivation et la confiance “Depuis l’existence de colibre, tous les colibriens ont toujours trouvé un stage” …dixit un prof de Colibre, alors vous aussi:-)

Inspirations et modèles de lettre sur :

https://www.regionsjob.com/conseils/modele-candidature-spontanee.html

https://www.cadremploi.fr/editorial/conseils/conseils-candidature/detail/article/comment-faire-une-candidature-spontanee.html