Calendrier de l’Avent jour 21 : Une bûche de Noël pas comme les autres

Nous sommes déjà le 21 décembre et qui dit Noël dit forcément bûche … À année exceptionnelle, bûche exceptionnelle ! Pour ma part je vous propose une recette innovante et locale issue du Cahier pratique et sauvage n°3 de L’Aventure au Coin du Bois. Cette petite maison d’édition indépendante et fondée par un collectif d’auteurs a pour but de transmettre des savoirs sur l’utilisation des plantes sauvages locales au quotidien. Imprimées sur papier recyclé avec encre végétale, toutes ses publications sont tirées en France à modeste ampleur. 

Passionnés de nature les auteurs ont ainsi imaginé une recette de bûche locavore, accessible à toutes et à tous, à base de cynorhodons, plus communément appelés « gratte-culs » ! Autant vous dire que vous n’en trouverez pas de semblable dans la grande surface du coin. Le Cahier pratique et sauvage n°3 étant actuellement épuisé, les auteurs m’ont aimablement autorisé à vous communiquer la formule magique de cette bûche insolite !

Cynorho-quoi ?

Bien que son nom puisse vous sembler étrange, c’est pourtant un fruit que nous connaissons tous. Très présent dans notre région, le cynorhodon provient de l’églantier qui lui se trouve généralement en milieu sec et ensoleillé dans les haies et les friches. Un seul fruit a la particularité de contenir autant de vitamine C qu’un citron ou une orange ! Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’églantier et son identification, je vous invite à consulter l’article dédié à son portrait en libre accès sur le site de L’Aventure au Coin du Bois.

cynorhodons

Petite astuce : pour cueillir les cynorhodons, attendez qu’ils aient ramolli grâce aux gelées. A défaut de gelée naturelle, mettez votre cueillette au congélateur. 

Faire sa bûche

La garniture

  • 500g de cynorhodons
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 3 cuillières à café de cannelle
  • 3 cuillières à soupe de fécule de maïs

1. Mettre les cynorhodons dans un robot-mixeur, verser de l’eau à niveau et faire tourner 20 secondes. Passer à la moulinette pour récupérer la pulpe et éliminer les graines et les poils.

2. Ajouter le miel et la cannelle. 

3. Dans une casserole, verser la fécule de maïs puis peu à peu la pulpe de cynorhodons en mélangeant vigoureusement. Faire chauffer en continuant à mélanger jusqu’à ce que le mélange s’épaississe. Réserver.

Le biscuit

  • 3 oeufs
  • 100g de sucre
  • 80g de farine

1. Fouetter le sucre et les jaunes d’œufs dans un saladier jusqu’à ce que la pâte blanchisse. Battre les blancs en neige.

2. Ajouter la farine et mélanger. Puis, incorporer délicatement les blancs battus en neige.

3. Recouvrir une plaque de four de papier cuisson et étaler cette pâte sur le papier (5 mm d’épaisseur environ).

4. Faire cuire à 180°C 10 mn, pas plus. Sortir et immédiatement transposer sur un torchon mouillé et essoré, afin que la pâte ne durcisse pas : étaler le torchon sur un plan de travail, y mettre le biscuit avec son papier cuisson, puis lentement décoller le papier cuisson.

5. Étaler la garniture, puis rouler le biscuit sur lui-même. (Pour faciliter les opérations, il est préférable qu’une deuxième personne retienne alors le torchon).

6. Si le biscuit nécessite encore un peu de cuisson, repasser au four une dizaine de minutes, puis conserver au frais.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à déguster votre délicieuse bûche de Noël qui ravira vos convives !

 N’hésitez pas à nous partager vos belles créations dans les commentaires, et à demain pour un nouvel article !