Étiquette : financement participatif

Plus que quelques jours pour soutenir la campagne de financement participatif pour les JdLL 2019

Le mois de janvier dernier, la campagne de financement participatif pour les Journées du Logiciel Libre a été lancée. Il ne reste plus que 2 semaines pour soutenir cette collecte. Pour rappel, l‘objectif de la collecte est de réunir la somme de 4000€ afin de financer l’événement : déplacement et accueil des intervenants, logistique et communication.

Continuer la lecture

Peertube, une révolution libre pour les vidéos en ligne

Et si pour diffuser des vidéos vous preniez une solution libre ? Un fonctionnement inspiré du P2P Youtube est un serveur centralisé chez Gogole. Toutes les données sont situées sur un seul endroit, elles appartiennent à celui qui a les moyens de garder ces données. PeerTube fonctionne différemment. En s’inspirant de la logique du pair à pair ou peer to peer (P2), Peertube permet à chacun d’héberger une partie de la vidéo lue. De ce fait, la vidéo n’est pas lue et stockée seulement à un endroit, mais à plusieurs endroits en même temps ce qui économise de la bande passante. Ensuite, deuxième caractéristique intéressante, le fait de pouvoir créer soi-même une instance de PeerTube sur son serveur personnel. À la manière d’un Mastodon et de son millier d’instances réparties dans le monde entier qui dialoguent entre elles, PeerTube propose d’installer son propre PeerTube et de partager son contenu avec tout le monde Quand est-ce que ça sort ? La version de développement de PeerTube est disponible ici : Github : https://github.com/Chocobozzz/PeerTube Serveurs de démonstration : https://peertube.cpy.re/ ou https://peertube2.cpy.re/ ou https://peertube3.cpy.re/ N’hésitez pas à suivre le développement, interagir avec le développeur afin qu’il puisse améliorer PeerTube ! PeerTube est financé grâce à la campagne de dons intitulée “Contributopia” initiée par Framasoft. La sortie de PeerTube est prévue pour mars 2018.

Continuer la lecture

Comment choisir un site de financement participatif ?

Vous portez un projet et vous cherchez des financements ? Le financement participatif peut être une solution. Mais avant de se lancer dans l’aventure, il faut savoir où la tenter. Les plateformes en ligne se multiplient et il n’est pas toujours évident d’en choisir une plutôt qu’une autre. Multiplicité des plateformes en ligne Le financement participatif (crowdfunding en anglais) peut se faire sous forme de dons, de prêts ou d’investissements. Nous allons nous intéresser plus spécifiquement au premier type. Les collectes de dons via un financement participatif peuvent être autant une finance principale qu’une finance complémentaire d’un projet. Tous les secteurs peuvent être touchés (social, humanitaire, médical, préservation du patrimoine, économique …) et les projets peuvent être autant personnels que soutenus par une association, une collectivité publique ou toute sorte de collectif. Face à cette diversité de demandes, certains sites restent généralistes (Ulule, KissKissBankBank, Fundly) tandis que d’autres sont spécialisés. GlobalGiving ou MyLocal Project pour la solidarité internationale. HelloAsso, JustGiving ou Tudigo sont portés sur les projets associatifs ou locaux. Babyloan est exclusivement pour les microcrédits solidaires. BlueBees pour l’agroalimentation durable ou Humaid pour les personnes en situation de handicap. Quels critères utiliser pour choisir un site de crowdfunding ? Face à cette multiplicité des plateformes qui s’offrent à nous, on peut vite se perdre et ne pas savoir laquelle choisir. Le fait de trier par type de projet à financer en évince beaucoup. Pour faire un choix final, un des moyens les plus simples est de réaliser un comparatif. Les sites

Continuer la lecture

Les Journées du Logiciel Libre vous attendent sur Helloasso

Pour leurs 20 ans, les Journées du Logiciel Libre tentent une nouveauté : vous faire prendre part à sa réussite. Le collectif d’organisation des JdLL a décidé de lancer une campagne de financement participatif dans un désir d’être plus proche de vous. Et cela se passe sur Helloasso !

Continuer la lecture

Les jeux vidéo indépendants : philosophie ou utopie ?

Le monde du jeu vidéo est de plus en plus riche, notamment grâce à l’évolution des supports numériques . Les créateurs nous offrent l’opportunité d’entrer dans un univers fantastique mêlant réalité et fantasme (au sens psychologique). Ces dernières années, les jeux indépendants font apparition… Les jeux indépendants, on en entend parler depuis plusieurs années, mais qu’est-ce que c’est ? Ce terme désigne les jeux vidéo diffusés sans un éditeur, l’auteur le diffuse sans intermédiaire. Les éditeurs de jeu vidéo s’occupent de la réalisation, la commercialisation, et le financement de l’œuvre. Pour s’y retrouver un peu, il existe trois grand acteurs du jeu vidéo : les développeurs : Blizzard Entertainement, Capcom, Electronic Arts… les éditeurs : (ayant parfois leurs propres équipes de développement) : Microsoft, Sega, Blizzard Entertainement, Capcom… les distributeurs : Blizzard Entertainement, Capcom, Nintendo… On remarque qu’il existe de nombreuses entreprises qui combinent ces trois acteurs. Or, le jeu vidéo indépendant est créé sans éditeur par leur auteur, en s’autofinançant. Depuis la fin des années 2000, le jeu indépendant est en réelle expansion, notamment grâce à la dématérialisation des supports et donc à l’apparition des plate formes comme Steam. Mais certains jeux s’autofinancent et s’éditent dans la même entreprise ? Effectivement, la nuance est difficile à saisir. Un jeu comme Assassin’s Creed édité et développé entièrement chez Ubisoft Montréal n’est pas considéré comme un indie. Un gamer n’utilisera jamais ce terme pour désigner des jeux comme Call of Duty, World of Warcraft, Tomb Raider, ou encore Mafia. A contrario, d’autres sont considérés comme indépendants

Continuer la lecture
Portfolio de David Revoy

Dessine-moi un mouton (Ouais mais en libre et open source, hein ?)

David Revoy, un artiste français, tient depuis plusieurs années le blog Pepper&Carrot. Un webcomics entièrement gratuit et conçu avec des logiciels libres. « Je suis autodidacte et passionné sur beaucoup de sujets : le dessin, la peinture, les chats, l’informatique, l’open-source, Gnu/Linux, Internet, les vieux jeux-vidéo, les vieux mangas, l’art, la culture japonaise et la fantasy… »

Continuer la lecture