Catégories
Humour, détente, loisirs et culture Univers libre

Libère ta musique avec Jamendo !

De la musique gratuite et une communauté internationale d’artistes indépendants et fans de musique, le tout réuni ? Et oui c’est bien Jamendo, la plateforme de musique gratuite libre.

Jamendo, jamais entendu  ?

A la base Jamendo était une plateforme de musique en ligne distribuée sous Licence Creative Commons. Ce n’est que depuis 2015 qu’elle se présente comme un service de streaming et téléchargement gratuit à usage personnel. Tu peux la trouver à cette adresse https://www.jamendo.com/?language=fr

Aujourd’hui Jamendo compte plus de 3 millions d’utilisateurs, plus de 40 000 artistes venant de plus de 150 pays différents et plus de 300 000 téléchargements depuis son lancement.

L’avantage c’est quoi ?

Et bien, Jamendo propose aux artistes de diffuser leur musique sous la licence Creative Commons, ce qui leur laisse donc le monopole des utilités commerciales et des travaux dérivés.

A noter que les artistes qui s’inscrivent sur la plateforme ne peuvent parallèlement être membres de sociétés de gestion collective telles que la SACEM, la SABAM ou encore la GEMA. Cela est dû au caractère exclusif des droits qu’ils leur confient. Cependant, la SACEM par exemple a assouplie récemment sa politique en proposant à ses sociétaires de diffuser certains titres sous licence Creative Commons.

Concrètement, cela signifie que tu as accès à toute une bibliothèque de musiques proposées par des auteurs divers et variés et que tu peux mêmes retrouver certains de tes artistes préférés !

 

Ta musique libre avec toi n’importe où et n’importe quand !

Et oui, depuis peu la plateforme propose une application disponible sur ton Playstore ou  Appstore ! Vous pouvez la télécharger en deux clics et profiter des plus de 500 000 pistes GRATUITEMENT. Alors n’attends plus et libère ta musique avec Jamendo ! Cette application te permet d’écouter et de télécharger toute ta musique et d’en profiter n’importe où et n’importe quand !

Catégories
Humour, détente, loisirs et culture

Halloween gourmand: Un sablé pour les allécher tous!

Halloween est là! On s’apprête une fois de plus à

Catégories
Humour, détente, loisirs et culture Médias

LOL : Le nouveau documentaire sérieux de Gigowatt Film

Sorti il y a maintenant quelques mois (avant-première le 20 juin dernier), le film-documentaire « Lol, une affaire sérieuse » s’inscrit aujourd’hui dans les rares long-formats traitant du sujet du numérique et de ses enjeux socio-politiques.

57 minutes et l’ambition de mettre au clair le concept de logiciel libre, tout d’abord pour les néophytes utilisant un ordinateur quotidiennement mais n’ayant pas, ou peu, de notion en la matière, mais aussi pour les libristes plus expérimentés désireux d’en apprendre un petit peu plus. Un film a objectif pédagogique, donc, mais pas uniquement pour le public. Thierry Bayoud, co-auteur du documentaire, explique que la motivation qu’il eu à transmettre les idées du libre lui est venu en découvrant lui même ces alternatives, en 2010, et en passant plus de deux ans à en comprendre le fonctionnement et les enjeux (code source, logiciels, impact et risques de l’informatique).

Alliant extraits de « vieux-films » et interviews de 14 personnalités notables du monde libriste francophone (à l’exception de Richard Matthew Stallman), son but est de faire réfléchir à propos de son utilisation du numérique. Au delà de la simple promotion des logiciels libres, il s’agit véritablement de faire prendre conscience de la dépendance aux solutions informatisées que notre société développe, et des conséquences que cela impliquerait dans le cas d’un usage malveillant de la part des détenteurs de ces solutions. Le nom du documentaire fait référence au presque-acronyme des LOgiciels Libres, mais aussi à notre usage léger et insouciant que nous pouvons avoir du numérique.

Ce documentaire fait toutefois débat au sein de la communauté du libre. Les outils utilisés (logiciels propriétaires) pour sa conception ainsi que la licence sous laquelle il est diffusé ont eu tendance à frustrer les membres de la communauté. Ce choix a rapidement été expliqué par les auteurs et le réalisateurs, déclarant que « Gigowatt Film n’est pas libriste, ne revendique rien, sauf le droit de faire un film sur le sujet qu’elle a choisi. Petite structure, c’est notre premier documentaire produit après deux courts-métrages de fiction. ». Ils avancent aussi l’argument que, pour des questions de distribution, la diffusion sur internet sous une licence libre les priverait d’un attrait potentiel des salles de cinéma, de la télévision, ou de festivals, soucieux de l’exclusivité d’une projection.

Une bande annonce est néanmoins disponible sur le site de Gigowatt ayant produit le documentaire : http://www.gigowattfilm.com/plugins/videobox/html5video/player.php?video=%2Fimages%2Fvault%2FLoL_BandeAnnonce_VF.mp4&poster=..%2F..%2Fsystem%2Fvideobox%2Fcache%2F0423187e59fef371fe706ac1d46bfdfd.jpg&autoplay=1

Sources :

 

Catégories
Conférences, débats, ateliers Humour, détente, loisirs et culture Médias Univers libre

Soutenez la campagne de financement participatif pour le film « La bataille du libre »

La bataille du Libre, est le nouveau film de Phillipe Borrel produit par temps noir  : « Que ce soit dans le domaine médical, alimentaire, boursier, industriel, éducatif, ou même agricole, il n’existe presque plus de secteurs d’activité ayant échappé à l’emprise du code informatique : nous en dépendons désormais dans tous les domaines dans lesquels le savoir est clef. Sans que nous en ayons conscience, deux logiques s’affrontent aujourd’hui au cœur de la technologie, depuis que les principes émancipateurs du logiciel libre sont venus s’attaquer à ceux exclusifs du droit de la propriété intellectuelle. Logiciels libres, semences libres, médicaments libres, connaissances libres… Les pratiques collectives et contributives du « Libre » essaiment dans bien d’autres domaines que l’informatique… »

La campagne de financement participatif est désormais lancée. L’objectif de la collecte est de réunir la somme de 6000€ afin de financer la production de la version internationale du documentaire.

Pour en savoir plus sur l’objectif de la campagne rendez-vous sur le Helloasso.

Pourquoi pas contribuer dans cette collecte ? Ou juste diffuser la campagne ? Chacune de vos contributions, même les plus modestes permettront de réaliser ce projet. Pour ceux qui ne peuvent faire un don, n’oubliez pas que le simple fait de relayer la campagne aide le projet dans sa réalisation; alors si le projet vous parle, soutenez le !

Propulsé par HelloAsso

Pour en savoir plus sur le film, le projet rendez-vous sur le site.

Catégories
Conférences, débats, ateliers Humour, détente, loisirs et culture

Je ne peux pas me passer du numérique, que dois-je faire ?

Avez-vous souvent votre smartphone en main? Il ne s’est pas passez plusieurs heures avant que vous ne regardiez vos « notifications »? Vous ne voyez aucune utilité du mode Avion de votre smartphone?

Catégories
Colibre, la Promo Humour, détente, loisirs et culture

La recette d’un Coli’mag réussi : donnez-nous votre avis !

Cette année encore, nous vous avons proposé une édition du Coli’mag bien différente de la précédente en ajoutant notre petite touche personnelle : une pincée d’humour, un grand bol de logiciel libre, le tout dans une marmite remplie d’interviews… mais quelle serait pour vous l’édition idéale ? À vous la parole !

Catégories
Colibre, la Promo Conférences, débats, ateliers Humour, détente, loisirs et culture Univers libre

Handitopie : Pour un monde numérique inclusif

Le samedi 22 juin se tiendra un évènement autour du handicap et du numérique libre : Handitopie

Cette après-midi festive organisée par des étudiantes de Colibre et le centre social La Carnière, promet d’être pleine de découvertes et de rencontres.

Au programme divers stands et animations telles qu’une cartographie party avec Open Street Map, les nouveautés de NatBraille mais également la découverte d’une souris frontale.

Vous aurez la possibilité de naviguer entre les stands de la Fondation Richard, l’Aldil ou encore Odynéo.

 

On se retrouve donc samedi 22 juin, entre 14h et 18h à l’adresse ci-dessous :

Centre social La Carnière

4, montée de la Carnière – 69800 Saint-Priest

 

TCL : Tramway 2 Arrêt « Esplanade des Arts »

 

Par ici la page de l’événement !

Le site-web du centre social c’est par là.

Catégories
Humour, détente, loisirs et culture

Fête de la MJC de Montchat

Envie de profiter de la fin de l’année scolaire avec vos enfant  ou juste

Catégories
Humour, détente, loisirs et culture

C’est bientôt l’été, quoi de mieux que de savourer un cocktail rafraichissant !

 Découvrez la recette du Mojito, la star des cocktails de l’été grâce à sa menthe parfumée et son irrésistible fraîcheur. 

 

Pour 1 verre :

  • 5 cl de rhum blanc
  • 7 à 8 feuilles de menthe
  • le jus de 1/2 citron vert
  • 2 cuillères de sucre en poudre
  • 6 cl d’eau gazeuse
  • 4 glaçons pilés

Dans un verre, écraser les feuilles de menthe au pilon, puis ajouter le sucre, les glaçons et tous les autres ingrédients.

 

Bonne dégustation !

Catégories
Colibre, la Promo Conférences, débats, ateliers Humour, détente, loisirs et culture Univers libre

Colib’Art : L’exposition éphémère autour des pratiques artistiques libres

Les étudiants de la licence Colibre vous présente : Colib’Art
La première édition d’une exposition éphémère autour des pratiques artistiques libres,
qui se tiendra le jeudi 23 mai 2019 à partir de 18h au Patchwork Café, Lyon 7ème.
Il rassemblera de jeunes artistes de la région autour de l’art numérique libre : art graphique, musique, vidéo et bien d’autres choses à découvrir !

 

Quelques artistes au programme :
  • Luca Reverdit accompagné de son jeu de combat ré-créatif – Paint
  • Elodie Pades, étudiante de Colibre passionnée d’art en tout genre – Krita
  • Lucile Camus et ses espaces urbains flottants entre réalité et imaginaire – Gimp
  • Doury Mesurolle, passionné de 3D et d’artbooks – Blender & Marvelous
  • Willow et ses personnages hauts en couleur – Firealpaca

Pour découvrir la suite de la programmation et avoir plus d’infos, rendez-vous sur notre page GAFAM.

Vous pouvez également nous suivre sur Mastodon par ici.

 

Stay tuned ! ✌️

 

Jeudi 23 mai, 18h – Patchwork Café, 146 Cours Gambetta, 69007 Lyon

Catégories
Colibre, la Promo Conférences, débats, ateliers Humour, détente, loisirs et culture Les logiciels, tutoriels et ressources ouvertes Médias

Vous aussi soyez membre de la confédération des gros geeks!

Intéressé(e)s pas vrai? Comment ça c’est quoi?! Bon c’est vrai je

Catégories
Humour, détente, loisirs et culture

Peut-on s’attacher à une intelligence artificielle ?

La notion d’attachement entre l’Homme et la machine a fait l’objet de débats ces dernières années. Le 19 mars 2014, sortait le film « Her » de Spike Jonze, où dans un futur proche, l’amour avec une IA devient possible.

S’attacher à une IA n’a rien de surprenant. Les humains ont la capacité d’attribuer à des objets ou agents non-humains des caractéristiques humaines, telles qu’avoir une conscience, des intentions ou encore ressentir des émotions. C’est ce qu’on appelle l’anthropomorphisme.

Il est vrai qu’à l’heure actuelle, il est difficile de trouver une IA assez développée pour pouvoir engager une conversation construite. Les machines qui dialoguent sont en mesure de répliquer de façon pertinente et appropriée, mais il ne s’agit que de réactions, pas d’élaboration à proprement parler. Mais d’après Google Brain, la Super Intelligence Artificielle (ASI) devrait être possible dans un futur proche. C’est ce qu’a essayé de montrer le Film « Her », dans un univers de science-fiction.

Theodore Twombly, le personnage principal du film, est un homme compliqué au caractère sensible et désespéré depuis sa rupture avec sa femme. Selon une étude du Social Cognition Unbound, les personnes isolées et insatisfaites de leurs expériences avec des humains ont plus de facilité à aller chercher “ailleurs”, avec des agents ou objets non humains.

Theodore trouve donc dans Samantha, le système d’exploitation dont il fait acquisition (sorte de Siri ou Cortana), ce qu’il n’a pas trouvé chez sa précédente compagne. De la même manière et dans un contexte moins futuriste, c’est aussi le sujet du film, « Une Fiancée Pas Comme Les Autres », où le personnage principal, un éternel solitaire, s’attache à une poupée gonflable.

Si on revient à la question qui nous intéresse, les recherches en matière d’anthropomorphisme nous prouvent que oui, nous pouvons tomber amoureux ou du moins nous attacher à une Intelligence Artificielle, tout comme aujourd’hui, nous nous attachons à un objet ou agents non humains.

Reste alors à savoir si, inversement, un logiciel informatique sera capable de tomber amoureux d’un être humain de la même manière que Samantha. Seule l’évolution technologique pourra nous le dire. Mais il y a de grandes chances pour que, d’ici 2050, nous voyons émerger des bouleversements dans nos relations interpersonnelles.